Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

GLENCORE

4.12EUR
-6.15% 

JE00B4T3BW64 8GC

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    4.37

  • clôture veille

    4.39

  • + haut

    4.37

  • + bas

    4.12

  • volume

    12 630

  • valorisation

    59 430 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    25.06.18 / 18:23:44

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur GLENCORE

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter GLENCORE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter GLENCORE à mes listes

    Fermer

Valls promet jusqu'à E200 mlns de prêts au nickel néo-calédonien

Reuters29/04/2016 à 14:28
    * Soutien à la filière nickel en difficulté 
    * Valls presse les acteurs de préparer le référendum de 2018 
 
 (Actualisé avec autres éléments sur le nickel et les 
institutions) 
    SYDNEY, 29 avril (Reuters) - Manuel Valls a annoncé vendredi 
un prêt pouvant aller jusqu'à 200 millions d'euros pour venir en 
aide à la Société Le Nickel (SLN), premier employeur de 
Nouvelle-Calédonie en grande difficulté. 
    L'enveloppe sera mise à la disposition des autorités du 
territoire, qui la répercuteront sur cette filiale du groupe 
français Eramet  ERMT.PA  frappée par la chute des cours 
mondiaux du nickel, a précisé le Premier ministre français, lors 
d'une déplacement en Nouvelle-Calédonie. 
    "Cette intervention, dont les modalités sont en cours de 
discussion avec tous les actionnaires, pourrait aller jusqu'à 
200 millions d'euros", a-t-il déclaré à l'issue d'une visite de 
l'usine SLN de Doniambo. 
    "Il revient maintenant à la STCPI (qui regroupe les 
provinces calédoniennes, actionnaires de SLN, NDLR) de se 
prononcer, avant le prochain conseil d'administration d'Eramet, 
sur cette proposition", a-t-il ajouté.  
    Manuel Valls a justifié cet "effort très important dans le 
contexte budgétaire actuel" par les difficultés rencontrées par 
la SLN, détenue à 56 % par Eramet et indirectement à 14% par 
l'Etat. 
    "La situation est grave. Le secteur du nickel est, plus que 
jamais, fragile. La SLN endure une crise sans précédent", a-t-il 
dit. 
    Les cours du nickel  MNI3  ont été divisés par deux en deux 
ans, dans un mouvement global de recul des matières premières 
industrielles, lié notamment au ralentissement de l'économie 
chinoise.  
     
    NOUVELLE CENTRALE ÉLECTRIQUE 
    Manuel Valls a prévenu que la crise du nickel n'était pas 
terminée et souligné que l'entreprise devait "continuer à 
améliorer sa compétitivité", tout en promettant que l'Etat 
veillerait "soient compatibles avec le maintien de la cohésion 
sociale au sein et autour de la SLN". 
    Compte tenu du poids de la SLN dans l'économie 
néo-calédonienne - 2.200 salariés et 8.000 emplois indirects -, 
toute remise en cause de son activité provoquerait une crise 
sociale dans l'archipel, dont les sous-sols recèlent environ un 
quart des réserves mondiales de ce métal.   
    Le Premier ministre a assuré que le gouvernement 
soutiendrait les démarches pour la construction d'une nouvelle 
centrale électrique pour la SLN et que l'Etat apporterait une 
garantie sur le financement bancaire du projet. 
    La centrale actuelle, jugée obsolète et qui plombe la 
rentabilité de l'usine de la SLN, "doit impérativement être 
remplacée à l'horizon 2020", a-t-il dit. 
    Devant les forces politiques calédoniennes, le Premier 
ministre a exhorté tous les acteurs à la responsabilité pour 
préparer le référendum sur l'autonomie prévu au plus tard en 
novembre 2018.      
    "Novembre 2018, c'est déjà demain", a dit le chef du 
gouvernement, invitant toutes les forces politiques à ne pas 
laisser l'approche des élections présidentielle et législatives 
de 2017 polluer le débat, et promettant de réunir un comité des 
signataires de l'accord de Nouméa avant la fin de l'année. 
 
 (Cécile Lefort, avec Simon Carraud et Jean-Baptiste Vey à 
Paris, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

-6.15%
+3.07%
-3.88%
+0.24%
+2.58%
0.00%
-4.09%
-3.87%
-4.69%
-4.79%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.