Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Valls exhorte la gauche à s'unir contre le risque d'effondrement

Reuters23/10/2016 à 11:57

MANUEL VALLS APPELLE AU RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE

PARIS (Reuters) - Manuel Valls, que certains à gauche pressent de s'affirmer comme un recours face à François Hollande, a lancé samedi un appel au rassemblement de son camp, menacé selon lui d'être "pulvérisé" en 2017 s'il ne resserre pas les rangs au plus vite.

"Aujourd’hui, mon rôle c'est de rassembler", a déclaré le Premier ministre lors d'un discours prononcé à Tours, durant lequel il a défendu le bilan de l'exécutif, réservé ses coups à la droite et dessiné des pistes pour le prochain quinquennat.

"La base d'une élection, c’est défendre un bilan, mais c’est aussi un projet, un élan. C’est dire pourquoi nous sollicitons à nouveau la confiance de nos concitoyens", a-t-il également lancé lors d'une "Université de l'engagement" du Parti socialiste.

"Je ne laisserai jamais tomber ma famille politique", a insisté le chef du gouvernement, dont les éventuelles ambitions font l'objet de vives spéculations depuis la parution, il y a une dizaine de jours, de confidences de François Hollande.

Selon des propos rapportés par des journalistes dans l'ouvrage "Un président ne devrait pas dire ça", le chef de l'Etat égratigne la magistrature, les footballeurs professionnels et quelques figures de la majorité.

A gauche, ces déclarations ont créé la stupéfaction et conduit un nombre grandissant d'élus à s'interroger sur la capacité de François Hollande, déjà mal en point dans les sondages, à briguer un second mandat dans six mois.

De l'aveu de Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, aucun candidat déclaré ou pressenti ne semble aujourd'hui en mesure de battre la droite, ni même d'accéder au second tour de la présidentielle.

"Je suis lucide : je connais l’inquiétude qui traverse nos rangs, le désarroi, le découragement, l’abattement qui ont gagné beaucoup des nôtres", a déclaré Manuel Valls à Tours.

"RÉAGIR VITE"

Selon lui, il est urgent d'organiser le rassemblement des différentes tendances à gauche et d'engager la réflexion en vue de l'après-2017.

"Si nous ne le faisons pas clairement, la gauche qui assume les responsabilités au pouvoir, court un risque : être pulvérisée, emportée par l’ambiance actuelle, faite de divisions, de luttes d’egos, de règlements de compte, d’irresponsabilité", a-t-il jugé.

"Nous devons donc réagir, réagir vite, réagir pour cesser de subir, réagir maintenant pour ne pas mourir demain."

Manuel Valls a interpellé en ce sens les ex-ministres Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, candidats à la primaire socialiste de janvier, et l'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron, qui s'est émancipé de la tutelle de l'exécutif sans rien dévoiler de ses ambitions.

"Alors moi je veux que chacun se pose les bonnes questions. Je demande à Arnaud, à Benoît, (...) à Emmanuel (...) : qu’est-ce qui nous sépare ? Bien sûr, je connais nos débats, nos désaccords (...), mais, au fond, qu'est-ce qui nous rapproche d'abord ? D'avoir gouverné ensemble, avec le président de la République, et des valeurs", a-t-il dit.

Le chef du gouvernement a également insisté sur la "loyauté", dont il a fait depuis son arrivée à Matignon, en 2014, un trait marquant de sa personnalité politique.

François Hollande a promis de faire connaître ses intentions début décembre.

(Simon Carraud, avec Jean-Baptiste Vey, édité par Danielle Rouquié)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.