Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Valls dénonce les "propositions brutales" de Sarkozy

Reuters25/08/2016 à 11:54

MANUEL VALLS FUSTIGE LE PROGRAMME DE NICOLAS SARKOZY

PARIS (Reuters) - Manuel Valls a dénoncé jeudi les propositions "brutales" de Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de droite en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Invité de BFM TV et RMC, le Premier ministre a fustigé un programme "profondément inégalitaire" et contraire aux valeurs de la "République sociale".

"J'ai du respect pour l'ancien président de la République, je regarde ce qu'il dit, ce qu'il écrit. Mais ce qui m'inquiète pour mon pays c'est la brutalité de ses propositions."

"Il suit l'extrême droite, il embarque progressivement la droite républicaine, et d'ailleurs même les autres candidats aux primaires, y compris Alain Juppé, se laissent entraîner dans ce mouvement, dans cette voie-là, et ça m'inquiète", a-t-il ajouté.

"Ça donne une responsabilité supplémentaire pour la gauche et son candidat pour rassembler bien au-delà".

Dans son livre-programme publié mercredi, Nicolas Sarkozy, qui tient une réunion publique ce jeudi soir à Chateaurenard (Bouches-du-Rhône), reprend pour une bonne part des propositions qu'il a déjà formulées.

L'ex-chef de l'Etat souhaite notamment la suppression de 300.000 postes de fonctionnaires, propose "la suppression immédiate" de l'impôt sur la fortune (ISF) et une réduction de 10% de l'impôt sur le revenu. Il prône par ailleurs la réduction "drastique" du "nombre d'étrangers" accueillis chaque année en France.

Parmi d'autres mesures, il promet également de supprimer le compte personnel de prévention de la pénibilité, dénoncé par le patronat, ou le rétablissement de la double peine (prison et expulsion) pour les étrangers condamnés à plus de cinq ans de détention, double peine qu'il avait lui-même supprimée.

Le programme de l'ancien chef de l'Etat, "c'est 'tout pour les riches'", a estimé Manuel Valls. "C'est un programme profondément inégalitaire qui tourne le dos, au fond, à une certaine conception qui est la mienne de la République sociale".

"Dans ce débat qui s'ouvre, c'est deux modèles différents, entre un bloc réactionnaire qui est celui de l'extrême droite et d'une droite dure, et une gauche qui ne doit pas se parler à elle-même, qui doit regarder le monde et la France tels qu'ils ont évolué", a-t-il ajouté.

"MOTS OUTRANCIERS"

Dans les sondages réalisés à huit mois de l'élection présidentielle, le Front national apparaît toujours en mesure d'être présent au second tour, dans les intentions de vote.

"Ça veut dire que face au Front national il y aura un candidat socialiste ou un candidat de droite, des Républicains", a souligné Manuel Valls.

"La vie politique française va être totalement bouleversée si c'est ce scénario qui s'imposait. Comment on gouverne après ? Dans quelles conditions ? Avec qui ?" a-t-il ajouté. "Je pense que notre candidat (...) devra rassembler, mais pas seulement la gauche (...), rassembler les Français."

Les candidatures à gauche en vue se sont multipliées ces derniers jours, avec l'entrée en lice des anciens ministres Arnaud Montebourg, Cécile Duflot et Benoît Hamon, qui n'ont pas épargné l'actuel chef de l'Etat, François Hollande.

"Ces ministres utilisent des mots outranciers qui, j'espère, dépassent leur pensée à l'égard du président de la République, du gouvernement, de la majorité", a dit Manuel Valls. "La gauche c'est une morale, c'est aussi une manière de se comporter."

(Marine Pennetier, édité par Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.