Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Valls cible une droite "destructrice" pour remobiliser le PS

Reuters08/06/2016 à 22:24
    * Meeting à Paris avec Cambadélis, Le Foll, El Khomri 
    * Valls se dit "fier" du travail accompli 
    * Il invite à "protéger le modèle social" face à la droite 
 
    PARIS, 8 juin (Reuters) - Les ténors du PS, Manuel Valls en 
tête, ont taclé mercredi une droite "destructrice" de "modèle 
social" lors d'un meeting destiné à remobiliser un camp divisé 
par le débat sur la loi Travail, source de troubles sociaux 
depuis des semaines.  
    Les projets de l'opposition, qui prépare sa primaire en vue 
de l'élection présidentielle de 2017, a constitué le fil rouge 
de la réunion organisée à Paris, où le Premier secrétaire du PS, 
Jean-Christophe Cambadélis, et le Premier ministre ont notamment 
pris la parole devant un demi-millier de militants.  
    Alors que la France reste secouée par des troubles sociaux à 
deux jours du début de l'Euro de football, Manuel Valls a décrit 
un pays "à un tournant", partagé entre les "crispations", la 
"violence qui s'immisce dans le débat public" et "un besoin 
d'oxygène, de débat, de participation, de réforme".  
    "Oui, nous nous sommes mal expliqués", a-t-il reconnu à 
propos de la loi Travail défendue par Myriam El Khomri, présente 
dans la salle. "La division dans nos rangs nous a tous fait du 
mal et nous a séparés des Français".      
    Comme avant lui le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le 
Foll, un proche du président, le Premier ministre a invité à 
être "fiers" du travail accompli dans le quinquennat de François 
Hollande, qui a déçu nombre de socialistes.  
     
    "CONCOURS LÉPINE DES MESURES LIBÉRALES"  
    "Je n'accepte pas ces procès en trahison de la gauche, ces 
anathèmes (...) à un moment où nous devons être forts, a-t-il 
dit à l'adresse des "frondeurs" socialistes. "Peut-être que nous 
sommes en train de réussir".    
    Une partie de son discours a ciblé la droite à travers les 
programmes des candidats à la primaire, tous soucieux de baisser 
drastiquement la dépense publique.  
    Face à ce "concours pour renverser la table et être en même 
temps à chaque fois de plus en plus durs", Manuel Valls a fait 
remarquer que "ce n'est pas seulement un modèle social que nous 
devons protéger mais un modèle, celui de la France."  
    Avant lui à la tribune, Jean-Christophe Cambadélis s'est 
plus franchement déchaîné contre l'opposition, à l'heure où 
l'ancien président Nicolas Sarkozy était en meeting à Lille. 
  
    Soucieux de mobiliser le "premier bataillon de ceux qui vont 
mener la contre-offensive dans ce pays", il a opposé la "gauche 
constructive" à la "droite destructrice".  
    Le patron des socialistes a mis dos à dos la droite et 
l'extrême droite, dénonçant un "concours Lépine des mesures 
libérales" et "un concours Le Pen des mesures identitaires".  
    Le programme de l'ancien Premier ministre Alain Juppé, 
favori de la primaire ? "La casse sociale mais avec le sourire, 
l'austérité heureuse en somme", a-t-il ironisé. "Alors oui, au 
secours, la droite revient. Mais aujourd'hui elle prévient". 
     Applaudie debout par une salle par ailleurs dépourvue 
d'enthousiasme, Myriam El Khomri s'est déclarée quant à elle 
"réformiste, et très fière de l'être".  
    La loi défendue par la ministre du Travail doit être 
débattue à partir de lundi au Sénat, avant de revenir en juillet 
en seconde lecture à l'Assemblée nationale. Le gouvernement a 
annoncé qu'il rétablirait la version, à quelques ajustements 
près, sur laquelle il a engagé sa responsabilité en première 
lecture. 
    Avant le meeting de mercredi soir, la police a tenu à 
l'écart à quelques rues de là un groupe d'environ 150 
manifestants hostiles à cette loi, où figuraient notamment des 
militants de la CGT engagés dans un bras de fer avec le 
gouvernement. 
 
 (Elizabeth Pineau) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.