Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vaccins anti-Covid : que vont produire les usines françaises, et pour qui?
Boursorama avec Media Services07/04/2021 à 10:24

La production de vaccins anti-Covid démarre mercredi 7 avril en France. Elle ne concerne qu'un chaînon parmi d'autres dans la fabrication des doses, à l'échelle européenne, en attendant la mise au point d'un vaccin français qui se fait encore attendre.

(illustration) ( AFP / DAMIEN MEYER )

(illustration) ( AFP / DAMIEN MEYER )

Nouvelle étape dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, la France démarre mercredi 7 avril la production de vaccins sur son sol, chez Delpharm, dans l'Eure-et-Loir, pour le compte du laboratoire allemand BioNTech, partenaire de l'américain Pfizer. En tout, dans les prochains mois, cinq sites industriels devraient être à pied d'oeuvre pour produire des vaccins en France.

Les sites concernés sont, pour quatre d'entre eux, des sous-traitants qui vont mettre la dernière main à des vaccins développés par d'autres laboratoires. En France, il s'agira d'opérations de remplissage des flacons, d'emballage ou d'aseptisation. Mais les "principes actifs" de ces vaccins la substance chimique qui les fait fonctionner,seront fabriqués ailleurs, dans l'immédiat, en attendant la mise au point d'un vaccin français. "Ce ne sont pas des doses spécifiquement pour les Français", rappelle ainsi la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier Runacher, sur franceinfo .

En attendant Sanofi à la fin de l'année ?

Les trois vaccins concernés sont ceux déjà approuvés par l'Union européenne (UE) : Pfizer/BioNTech, Moderna, et Johnson & Johnson, ainsi qu'un autre encore en attente, CureVac.

Outre Delpharm, le Suédois Recipharm va produire des vaccins pour l'entreprise américaine Moderna, à compter de mi-avril, dans son usine française de Monts (Indre-et-Loire, ouest).

Le façonnier Fareva devrait lui lancer "fin mai, début juin" la production du CureVac, qui est encore soumis à la condition d'autorisation de mise sur le marché, dans ses usines de Pau et de Val-de-Reuil (Eure, ouest), a précisé Bercy.

Personnes vaccinées par département, en pourcentage de la population résidente, au 5 avril ( AFP /  )

Personnes vaccinées par département, en pourcentage de la population résidente, au 5 avril ( AFP / )

Enfin, le Français Sanofi va produire pour Janssen (filiale de Johnson & Johnson), à Marcy-l'Etoile (Rhône, sud-est) , à une date qui reste floue, mais cela pourrait être, selon Bercy, au début de l'été. Le géant français pourrait produire à terme son propre vaccin, mais vraisemblablement pas avant le second semestre, si les essais cliniques s'avèrent concluants.

"Le fait d'avoir un léger retard nous aide aussi à regarder sur quel type de variants il faut qu'on intensifie notre recherche, pour pouvoir arriver en deuxième ligne avec des réponses, y compris sur les variants", a assuré mi-mars le président France du groupe pharmaceutique, Olivier Bogillot. 

"Entre les quatre sites, nous pourrons produire 250 millions de doses d'ici la fin de l'année", a indiqué pour sa part Agnès Pannier Runache, sans compter ces possibles vaccins "maison" de Sanofi.

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6699704
    07 avril17:26

    Heureusement que l'Europe nous a permis de nous vacciner avec un programme très ambitieux car sinon la France toute seule aurait parié sur Sanofi et on attendrait encore que la vaccination débute. Pour le moment nous atteignons les 10 000 000 de vaccinés et cela s'accélère de tous les côtés!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer