Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Usine Lactalis de Craon fermée tant qu'il y a un risque, a dit Travert
Reuters12/01/2018 à 09:41

USINE LACTALIS DE CRAON FERMÉE TANT QU'IL Y A UN RISQUE, A DIT TRAVERT

USINE LACTALIS DE CRAON FERMÉE TANT QU'IL Y A UN RISQUE, A DIT TRAVERT

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a déclaré vendredi que l'usine Lactalis de Craon, en Mayenne, resterait fermée tant que tout risque de contamination de ses produits à la salmonelle n'aurait pas été définitivement écarté.

La contamination par des salmonelles de lait pour bébé Lactalis, fabriqué dans cette usine, vire à la catastrophe industrielle et a pris une dimension politique avec les demandes gouvernementales de sanctions.

L'usine de Craon est à l'arrêt depuis le 8 décembre et 250 de ses salariés ont été mis au chômage partiel.

La réouverture ne sera ordonnée que "si et seulement si nous avons la preuve que Lactalis a bien mis en place toutes les actions correctives nécessaires", a déclaré Stéphane Travert à RTL. "Si l'entreprise Lactalis n'apporte pas la démonstration qu'il n'y a plus de risque, cela peut durer et cela durera tant que tout risque ne sera pas écarté."

Il a réaffirmé qu'il y avait eu une "faute" du premier groupe laitier français, dont le PDG, Emmanuel Besnier, jusqu'ici muet sur cette crise, est convoqué vendredi par le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

"Nous espérons qu'il puisse y avoir une expression du PDG de Lactalis parce que je crois que c'est ce que nos concitoyens attendent", a déclaré Stéphane Travert.

(Emmanuel Jarry)

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mickae82
    12 janvier11:43

    Et le contribuable payera le chômage technique des salariés de l'usine fermée .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer