Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA2016-Trump s'en prend à Ryan et aux républicains "déloyaux"

Reuters11/10/2016 à 17:26
    par Doina Chiacu et Susan Heavey 
    WASHINGTON, 11 octobre (Reuters) - Donald Trump a dénoncé 
mardi les républicains qui ont pris leurs distances avec sa 
candidature au lendemain de l'annonce par le président de la 
Chambre des représentants Paul Ryan qu'il n'allait pas faire 
campagne en sa faveur pour se concentrer sur les élections au 
Congrès. 
    Depuis l'indignation suscitée par la publication, vendredi, 
d'une vidéo dans laquelle il tient des propos obscènes envers 
les femmes, le magnat de l'immobilier apparaît plus isolé que 
jamais au sein d'un parti dont les dirigeants n'ont jamais voulu 
de lui au point, pour certains, d'annoncer qu'ils allaient voter 
pour Hillary Clinton le 8 novembre. 
    Loin de faire amende honorable, Donald Trump a attaqué avec 
virulence sa rivale démocrate dimanche lors du deuxième débat 
télévisé de la présidentielle, lui promettant notamment d'aller 
en prison pour avoir utilisé sa messagerie privée quand elle 
était secrétaire d'Etat, ou encore rappelant les turpitudes 
passées de son mari, Bill Clinton. 
    Puis, après la prise de distances ostensible de Paul Ryan, 
il a retourné sa colère contre les responsables de son propre 
camp, qu'il a accusés de désertion au moment où les sondages se 
creusent en faveur de Clinton. 
    "Bien qu'ayant remporté le second débat de manière 
écrasante, il est difficile de bien faire quand Paul Ryan et 
d'autres ne vous sont d'aucun soutien", a accusé le milliardaire 
new-yorkais sur son compte Twitter. 
    "Notre chef de file faiblard et inefficace, Paul Ryan, vient 
d'avoir une bien mauvaise conférence téléphonique pendant 
laquelle ses membres (du Congrès) sont devenus fous devant sa 
déloyauté", a-t-il renchéri un peu plus tard, toujours sur 
Twitter. 
    "Les républicains déloyaux sont bien plus difficiles que 
Hillary la véreuse. Ils vous attaquent de tous les côtés. Ils ne 
savent pas comment gagner - Je vais leur montrer!" 
     
    "DES QUESTIONS BIEN PLUS IMPORTANTES QUE CELLE-LÀ" 
    Cultivant son image de candidat anti-système, Trump s'en est 
pris dans le même temps aux médias en les accusant sur sa page 
Facebook "d'essayer de manipuler l'élection" et de soutenir 
Hillary Clinton. 
    Contrairement à Paul Ryan, le président du Comité national 
républicain (RNC), Reince Priebus, a indiqué lundi aux membres 
du comité que celui-ci continuait à soutenir et à lever des 
fonds pour la campagne de Trump, ont dit deux de ces membres 
sous le sceau de l'anonymat. 
    Quant au candidat à la vice-présidence des Etats-Unis, Mike 
Pence, il est sorti lundi du silence dans lequel il s'était 
enfermé pendant tout le week-end pour assurer l'ancienne vedette 
de la téléréalité de son total soutien. 
    Un autre allié de Trump, le gouverneur du New Jersey Chris 
Christie, qui fut candidat malheureux à l'investiture du Parti 
républicain, a lui aussi renouvelé son appui au milliardaire 
tout en jugeant "complètement indéfendable" la vidéo par 
laquelle le scandale est arrivé. 
    "Au bout du compte, l'élection porte sur des questions bien 
plus importantes que celle-là", a-t-il déclaré mardi à la radio 
new-yorkaise WFAN de CBS. 
    Chris Christie a toutefois ajouté qu'il ne pouvait pas 
reprocher aux dirigeants républicains qui ont lâché Trump 
d'avoir pris cette décision. 
    Un avis que ne partage pas le représentant Steve King, de 
l'Iowa, qui a accusé sur CNN les "déserteurs" de faire le jeu du 
Parti démocrate: "C'est une erreur (...) En quoi est-ce que cela 
sert votre intégrité si vous aidez Hillary Clinton à devenir 
présidente?" 
     
    VOIR AUSSI 
    Le POINT sur la campagne:       
 
 (Tangi Salaün pour le service français, édité par Henri-Pierre 
André) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.