Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA2016 - La convention démocrate s'ouvre dans un climat tendu

Reuters25/07/2016 à 20:10
    par John Whitesides et Jonathan Allen 
    PHILADELPHIE, Pennsylvanie, 25 juillet (Reuters) - La 
convention démocrate qui doit adouber Hillary Clinton pour 
l'élection présidentielle du 8 novembre aux Etats-Unis s'ouvre 
lundi à Philadelphie sur fond de malaise et de tension à la 
suite de la divulgation de courriels internes. 
    Devant ses partisans, Bernie Sanders, battu lors de la 
primaire démocrate par l'ex-secrétaire d'Etat, a toutefois 
réaffirmé que les Etats-Unis devaient élire Clinton à leur tête. 
Donald Trump, le candidat républicain, "est un danger pour 
l'avenir de notre pays et doit être battu", a-t-il poursuivi. 
    Le sénateur du Vermont a pourtant contribué lui-même au 
malaise en réclamant et obtenant dimanche la démission de la 
présidente du Parti démocrate, Debbie Wasserman Schultz, après 
la publication par WikiLeaks de plus de 19.000 courriels 
semblant confirmer que la direction du parti avait une 
préférence pour Hillary Clinton et a cherché à saborder sa 
propre campagne. 
    La convention, qui s'étend sur quatre jours, doit 
officialiser l'investiture de Hillary Clinton comme candidate à 
l'élection présidentielle du 8 novembre. 
    Investi la semaine dernière à Cleveland dans l'Ohio par le 
Parti républicain, Donald Trump a pratiquement refait son retard 
sur sa rivale démocrate dans les intentions de vote selon le 
dernier sondage Reuters/Ipsos. Un sondage CNN/ORC lui donne même 
trois points d'avance, à 48% contre 45%. Et le magnat 
new-yorkais de l'immobilier a largement commenté le climat 
délétère qui a précédé l'ouverture de la convention démocrate. 
    Debbie Wasserman Schultz, qui s'exprimait lundi quelques 
heures avant l'ouverture officielle de la convention devant des 
délégués de son Etat, la Floride, s'est fait huer. Des 
manifestants ont brandi sous ses yeux des pancartes portant le 
nom de Bernie Sanders ou la simple mention "E-MAILS". 
    La présidente démissionnaire du comité national démocrate a 
annoncé par la suite qu'elle renonçait à prononcer le discours 
d'ouverture de la convention. "J'ai décidé dans l'intérêt 
supérieur de pouvoir lancer cette convention démocrate sur une 
note positive de ne pas en donner les trois coups", a-t-elle 
expliqué au Sun Sentinel, un quotidien floridien. 
     
    UNE PISTE RUSSE ? 
    L'affaire constitue un prélude embarrassant pour une 
convention qui était censée souligner l'unité retrouvée du parti 
après l'âpre campagne des primaires qui a opposé Clinton et 
Sanders et illustrer le décalage entre les démocrates et les 
républicains, dont la propre convention, la semaine dernière, a 
été émaillée d'incidents, du refus du sénateur Ted Cruz, le plus 
coriace des rivaux de Trump, à soutenir sa candidature aux 
accusations de plagiat visant le discours prononcé par l'épouse 
du candidat républicain, Melania. 
    Les partisans de Sanders, plus jeunes et plus marqués à 
gauche que ceux de Clinton, ont accueilli avec amertume ces 
courriels qui donnent du crédit aux accusations formées par leur 
champion pendant la primaire. 
    Ils étaient déjà déçus que Clinton ait choisi comme 
colistier le sénateur modéré de Virginie Tim Kaine plutôt 
qu'Elizabeth Warren, sénatrice du Massachusetts et figure de la 
gauche du parti. 
    "Ils répètent 'unité du parti' comme si nous devions sauter 
de joie lorsqu'ils mentionnent le nom (d'Hillary Clinton). Mais 
à l'évidence, ce que nous disons depuis des mois est vrai: ils 
avaient le doigt sur la balance de la campagne", a dénoncé 
Manuel Zapata, un délégué pro-Sanders de Californie. 
    Le FBI a annoncé lundi qu'il enquêterait sur le piratage qui 
a conduit à la publication de ces courriels. 
    L'équipe de campagne de Clinton s'est publiquement 
interrogée sur une possible piste russe, notant que Trump avait 
eu des mots élogieux à l'égard de Vladimir Poutine et que Moscou 
pourrait avoir intérêt à favoriser son élection.     
 
 (avec Jrik Tavcar et Doina Chiacu; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.