Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

WELLS FARGO

54.65USD
-2.71% 
valeur indicative 46.62 EUR

US9497461015 WFC

NYSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    55.90

  • clôture veille

    56.17

  • + haut

    55.90

  • + bas

    54.44

  • volume

    0

  • valorisation

    266 278 MUSD

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    24.05.18 / 21:46:41

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    52.61

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter WELLS FARGO à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter WELLS FARGO à mes listes

    Fermer

USA-Wells Fargo devra rendre des comptes, dit Hillary Clinton

Reuters03/10/2016 à 22:57
    par Amanda Becker 
    TOLEDO, Ohio, 3 octobre (Reuters) - Hillary Clinton, la 
candidate démocrate à la présidentielle américaine, a déclaré 
lundi que Wells Fargo  WFC.N  devrait répondre de son 
comportement et de ses pratiques à la suite du scandale des 
comptes fantômes ouverts par des salariés de la banque sans 
l'assentiment des clients concernés. 
    "C'est choquant n'est-ce pas? L'une des plus grandes banques 
du pays qui harcèle des milliers de salariés pour qu'ils 
commettent une escroquerie à l'insu de la clientèle", a lancé 
Hillary Clinton à Toledo (Ohio), un rendez-vous de campagne de 
première importance pour le scrutin présidentiel du 8 novembre 
qui l'opposera au républicain Donald Trump. 
    Elle a ajouté que son intention était d'"envoyer un message 
clair à tous les conseils d'administration et tous les organes 
dirigeants", à savoir que leurs entreprises seront tenues 
reponsables si elles "escroquent" les clients, "exploitent" 
leurs salariés et "grugent" le contribuable. 
    Avant son discours, son équipe de campagne a rendu public un 
projet destiné à aider les consommateurs à poursuivre les 
entreprises devant les tribunaux, sans être ainsi obligés de 
passer par l'étape de la médiation forcée.  
    Les clauses d'arbitrage obligé rendent en effet toute action 
en nom collectif pratiquement impossible. 
    De l'avis d'Hillary Clinton, le cas Wells Fargo illustre 
bien à quel point de tels compromis ne rendent pas justice au 
consommateur. 
    Les avocats des consommateurs font valoir eux que cette 
procédure d'arbitrage rend toute action en justice ultérieure 
terriblement onéreuse et lui ôte toute possibilité de faire 
jurisprudence. 
    On a vivement reproché à Wells Fargo d'avoir fait usage de 
telles clauses après qu'il eut été révélé que certains de ses 
salariés avaient ouvert jusqu'à deux millions de comptes sans en 
informer la clientèle et ce afin de réaliser des objectifs 
commerciaux que la banque leur avait assignés.   
  
    La banque a transigé avec les autorités fédérales le mois 
dernier, pour une somme de 190 millions de dollars, et ses 
clients n'ont pu la traîner devant les tribunaux car leurs 
contrats stipulaient qu'en cas de litige l'arbitrage était la 
seule voie de recours. 
    Le PDG John Stumpf a dit récemment qu'il était peu probable 
que la banque revienne sur ces clauses particulières. 
    "Ils (les consommateurs) doivent se résigner à une procédure 
de médiation à huis clos sans les protections importantes dont 
on bénéficie dans un tribunal", a souligné Hillary Clinton. 
    Le projet de l'équipe Clinton prévoit que le Congrès donne à 
certains organismes publics comme la Commission fédérale du 
Commerce (FTC), la Commission fédérale des communications (FCC) 
ou le département du Travail, carte blanche pour encadrer les 
clauses d'arbitrage dans tout contrat lié à la consommation, à 
l'emploi ou à la concurrence.     
     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 

Valeurs associées

-2.72%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.