Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Tensions à Ferguson après des tirs sur deux policiers

Reuters12/03/2015 à 22:07

(Précisions, opération de police, Holder) par Kate Munsch FERGUSON, Missouri, 12 mars (Reuters) - Deux policiers ont été blessés par balle dans la nuit de mercredi à jeudi à Ferguson, dans le Missouri, à l'issue d'une manifestation devant le commissariat de cette ville américaine secouée par des émeutes en août dernier après la mort d'un jeune Noir désarmé tué par un policier blanc. Les deux policiers, l'un blessé au visage, l'autre à l'épaule, ont pu quitter l'hôpital dans la journée. Les tirs, condamnés par le président Barack Obama et le ministre de la Justice Eric Holder, ont déclenché une vaste opération de police pour retrouver le ou les coupables. Les policiers à la recherche d'un suspect ont fait irruption dans une maison de Ferguson et emmené plusieurs personnes, a précisé Shawn McGuire, porte-parole de la police du comté de St Louis. Selon plusieurs médias, il s'agirait de deux hommes et d'une femme. L'Attorney General Eric Holder a condamné les tirs sur les policiers, "un acte répugnant qui ne peut trouver d'excuse". "De tels actes de violence insensés menacent les réformes que recherchent les manifestants non violents de Ferguson et du pays tout entier", a-t-il dit. La Maison blanche, sur Twitter, a souligné que la violence contre des policiers était "inacceptable". Jon Belmar, chef de la police de St Louis, a déclaré lors d'une conférence de presse que les autorités avaient recueilli des éléments susceptibles de conduire à l'arrestation du ou des tireurs. Des douilles correspondant à une arme de poing ont été retrouvées sur place. TÉMOIGNAGES CONTRADICTOIRES Il a précisé que les policiers n'avaient pas riposté aux tirs mais qu'ils pourraient le faire à l'avenir dans les mêmes circonstances. "J'ai toujours dit que nous ne pouvions pas tolérer que ce genre de chose se reproduise sans qu'il y ait un jour des problèmes", a ajouté Jon Belmar. Dans un communiqué, la famille de Michael Brown, le jeune Noir de 18 ans abattu en août dernier, a dit "rejeter toute forme de violence dirigée contre les membres des forces de l'ordre" et a dénoncé les actes d'"agitateurs isolés". Les deux policiers blessés, âgés respectivement de 32 et 41 ans, sont membres de la police de Webster Groves pour l'un et de celle de St Louis pour l'autre. Les manifestants commençaient à se disperser quand les coups de feu, au moins trois, ont éclaté. "Je ne sais pas qui a tiré mais d'une manière ou d'une autre, ils (les tireurs) s'étaient glissés dans le groupe (de manifestants)", a déclaré Jon Belmar. Les protestataires ont au contraire assuré que les tirs ne provenaient pas de leurs rangs. "Le tireur n'était pas avec les manifestants. Il était au sommet d'une colline", a affirmé DeRay McKesson, un militant des droits civiques. "J'étais là. J'ai vu le policier tomber. Le coup de feu a éclaté à au moins 500 pieds (150 mètres) des policiers", a-t-il ajouté sur son compte Twitter, évoquant par la suite des "provocateurs prêts à tout pour parvenir à leurs fins". DÉMISSION Ce rassemblement avait lieu quelques heures après l'annonce de la démission du chef de la police de Ferguson, Thomas Jackson, à la suite d'un rapport du ministère de la Justice dénonçant des abus récurrents commis par les forces de police et des institutions judiciaires de la ville contre les Afro-Américains. Sa démission ne sera cependant effective que jeudi prochain, le 19 mars. Depuis la publication, la semaine dernière, du contenu de l'enquête diligentée par le ministère, plusieurs démissions ont été enregistrées dans cette localité à majorité noire située dans la grande banlieue de St Louis. Les habitants réclamaient le départ du chef de la police, en poste depuis 2010, depuis l'incident intervenu en août lorsque Darren Wilson, un policier blanc, a tué avec son arme de service Michael Brown lors d'un contrôle de routine. Darren Wilson a démissionné peu après les faits mais il n'a pas été poursuivi en justice, un grand jury ayant décidé de ne pas donner suite à cette affaire. Eric Holder, qui avait déposé sans davantage de succès une plainte pour violations des droits civiques de Michael Brown, a indiqué la semaine dernière qu'il entendait utiliser tous les pouvoirs à sa disposition pour réformer les services de la police de Ferguson. Les officiers de ce département se sont livrés à un harcèlement régulier des administrés noirs de la ville pendant des années, selon le rapport ministériel. (Avec David Bailey, Fiona Ortiz et Carey Gillam; Bertrand Boucey, Pierre Sérisier, Tangi Salaün et Guy Kerivel pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.