Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

FACEBOOK-A

184.9200USD
-0.54% 
valeur indicative 158.5523 EUR
Ouverture théorique 0.0000

US30303M1027 FB

NASDAQ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    186.1600

  • clôture veille

    185.9300

  • + haut

    186.3300

  • + bas

    184.4510

  • volume

    10 659 435

  • valorisation

    535 476 MUSD

  • capital échangé

    0.37%

  • dernier échange

    25.05.18 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    165.8400

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter FACEBOOK-A à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter FACEBOOK-A à mes listes

    Fermer

USA-Plainte contre Facebook et Twitter après les attentats du 13/11

Reuters16/06/2016 à 21:32
    16 juin (Reuters) - La famille d'une étudiante américaine 
tuée dans les attaques du 13 novembre à Paris a porté plainte 
contre Facebook  FB.O , Twitter  TWTR.N  mais aussi Google 
qu'elle accuse d'avoir apporté un soutien matériel à 
l'organisation Etat islamique. 
    La famille de Nohemi Gonzalez, une étudiante californienne 
en design, a demandé à un magistrat de reconnaître que ces 
sociétés ont bafoué l'U.S. Anti-Terrorism Act et réclame des 
dommages et intérêts dont elle laisse la cour déterminer le 
montant. 
    "Pendant des années, les (sociétés) accusées ont, en toute 
connaissance de cause, laissé l'EIIL (Etat islamique en Irak et 
au Levant, ancien nom de l'Etat islamique) utiliser leurs 
réseaux sociaux comme d'un outil pour répandre leur propagande 
extrémiste, lever des fonds et attirer de nouvelles recrues", 
dit la plainte déposée devant une juridiction fédérale de San 
Francisco. 
    La plainte accuse plus précisément les sociétés de "soutien 
matériel" aux commandos qui ont ensanglanté Paris et Saint-Denis 
en novembre dernier, faisant 130 morts dont Nohemi Gonzalez, 
venue étudier en France pour un semestre. 
    Si Google, filiale d'Alphabet  GOOG.O , a refusé de faire le 
moindre commentaire sur la plainte, le groupe a dit dans un 
courriel avoir "des conditions d'utilisation claires qui 
interdisent le recrutement terroriste et les contenus incitant à 
la violence et retirer rapidement les vidéos qui violent ces 
conditions quand elles sont signalées par nos utilisateurs". 
    "Nous supprimons également les comptes tenus par des 
organisations terroristes ou qui violent régulièrement nos 
conditions d'utilisation", dit encore Google. 
    Dans un communiqué, également diffusé par courriel, Facebook 
assure qu'il "n'y a pas de place sur Facebook pour les 
terroristes ni pour les contenus qui promeuvent ou soutiennent 
le terrorisme" et dit travailler "ardemment pour retirer aussi 
vite que possible ce genre de contenu". 
    Personne n'était immédiatement disponible sur Twitter pour 
commenter la démarche des proches de Nohemi Gonzalez. 
    La plainte indique que les sociétés ont refusé de donner 
suite à des requêtes présentées par le gouvernement américain 
qui réclamaient d'elles qu'elles cessent de fournir des services 
à l'Etat islamique. 
    "Sans Twitter, Facebook et Google (YouTube), l'expansion 
vertigineuse de l'EIIL au cours de ces dernières années, devenu 
le groupe terroriste le plus redouté de la planète, n'aurait pas 
été possible", dit la plainte. 
    Ce dépôt de plainte est intervenu le jour même de 
l'assassinat en France d'un couple de policiers par un homme se 
revendiquant de l'Etat islamique et appelant sur Facebook Live, 
un dispositif permettant de diffuser des vidéos en direct, à la 
multiplication de ce genre d'actes.   et   
 
 (Ben Klayman, Nicolas Delame pour le service français) 
 

Valeurs associées

-0.54%
-0.33%
-0.13%
+0.33%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.