Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Les tensions raciale toujours palpables à Selma

Reuters06/03/2015 à 05:07

par Kia Johnson SELMA, Alabama, 5 mars (Reuters) - Cinquante ans après ce "Bloody Sunday", la cicatrice due à un coup de matraque est toujours bien visible au-dessus de l'oeil droit de Lynda Lowery, qui faisait partie des 600 manifestants pacifiques pris à partie par la police sur le pont Edmund Pettus de Selma, dans l'Alabama, le 7 mars 1965. La fierté d'avoir joué un rôle actif dans cet épisode historique de la lutte pour les droits civiques des Afro-Américains est tout aussi intacte. L'événement, qui a soulevé une vague d'indignation, a été le catalyseur du Voting Rights Act, la loi qui a tiré un trait sur les atteintes au droit de vote de la population noire. Barack Obama viendra en personne célébrer le cinquantième anniversaire de cette marche, mais, au-delà de la fierté, les célébrations laisseront probablement un goût amer à Lynda, qui était âgée de 14 ans au moment des faits. Pour elle comme pour d'autres marcheurs du 7 mars 1965, cette victoire obtenue de haute lutte n'a pas porté tous ses fruits, comme l'a montré l'affaire Michael Brown, un jeune noir tué le 9 août dernier par un policier blanc à Ferguson, dans le Missouri, dont la mort a donné lieu à des émeutes. ID:nL5N0W7024 "Vous marchiez avec les mains en l'air, mais vous auriez dû les mettre dans l'urne ou sur le bulletin de vote", dit-elle, évoquant le slogan "Hands up ! Don't Shoot !" (Mains en l'air ! Ne tirez pas !) des manifestants de Ferguson, dont la population est aux deux tiers noire. UN PRÉSIDENT NOIR EN 72 "Vous êtes le groupe ethnique majoritaire et vous ne votez pas. Vous avez laissé élire ceux que vous haïssez ou qui vous haïssent", poursuit-elle. Sa mère lui ayant interdit de sortir ce jour-là, c'est de chez lui que Ricky Brown, un paysagiste de 59 ans rentré l'an dernier à Selma après 30 ans passés dans le Michigan, a assisté aux événements de 1965. De sa fenêtre, il tirait sur les policiers et leurs chevaux avec sa carabine à plomb, tandis qu'ils chargeaient les manifestants. Un demi-siècle plus tard, il regrette lui aussi que les tensions raciales persistent. "Ils ne parlent pas si je ne leur adresse pas la parole. Quand je le fais, ils ont l'air surpris ou irrités", dit-il, parlant de la population blanche de la ville. L'élection de Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis, témoigne du chemin parcouru, reconnaît toutefois Ricky, avant d'ajouter : "Je disparaîtrai avant que les choses ne deviennent ce qu'elles devraient être, avant que nous puissions tous être considérés de la même façon". Joanne Bland, cofondatrice du musée des droits civiques de Selma qui a également participé à la marche de 1965, déplore quant à elle que les jeunes s'investissent moins aujourd'hui dans les luttes sociales. Elle reste toutefois convaincue que les choses évoluent dans le bon sens. "Ils ont plus de droits que nous n'en avions dans les années 60. Ils ont plus d'argent et toute cette technologie... Si nous en avions eu autant, on aurait eu un président noir en 72", ajoute-t-elle. (Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.