Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Le déficit commercial au plus haut depuis 2008

Reuters05/05/2015 à 15:07

WASHINGTON, 5 mai (Reuters) - Le déficit commercial des Etats-Unis a atteint en mars son niveau le plus élevé depuis près de six ans et demi, les importations ayant fortement augmenté après avoir été bloquées par un conflit social dans certains ports de la côte ouest, ce qui laisse présager une contraction du PIB au premier trimestre. Le département du Commerce a annoncé mardi que le déficit commercial avait bondi de 43,1% à 51,4 milliards de dollars (46,0 milliards d'euros), le plus élevé depuis octobre 2008. La variation en pourcentage est la plus forte depuis décembre 1996. Le déficit de février a été révisé à 35,9 milliards de dollars, contre 35,4 milliards en première estimations. Les économistes interrogés par Reuters attendaient pour mars un déficit de 41,2 milliards. Ajusté de l'inflation, le déficit s'élève à 67,2 milliards de dollars en mars, le plus important depuis huit ans, contre 51,2 milliards le mois précédent. Le déficit de mars dépasse l'estimation de 45,2 milliards de dollars retenue par le gouvernement pour calculer le chiffre de la croissance du premier trimestre publié la semaine dernière. Washington estimait que le commerce avait retranché 1,25 point au PIB, dont la croissance annualisée est revenue à 0,2% après 2,2% au quatrième trimestre 2014. ID:nL5N0XQ50M La statistique de la balance commerciale de mars devrait aboutir à réviser le PIB pour montrer non plus une croissance mais une contraction. La deuxième estimation sera publiée à la fin du mois. En mars, les importations ont augmenté de 7,7%, une hausse sans précédent, à 239,2 milliards de dollars. Une partie de ces importations a sans doute alimenté les stocks, qui ont enregistré au premier trimestre leur hausse la plus forte depuis le troisième trimestre 2010. Les importations de produits alimentaires, de biens d'équipement et de biens de consommation courante n'ont jamais été aussi élevées. En revanche, les importations de matières premières, pour l'industrie et autres, n'ont jamais été aussi basses. Les importations de produits pétroliers ont touché un plus bas record, témoins de la chute des cours du brut et d'une hausse de la production énergétique des Etats-Unis. Les exportations ont augmenté de 0,9% à 187,8 milliards de dollars en mars. Les exportations pétrolières ont été au plus bas depuis février 2011. Les exportations vers l'Union européenne ont augmenté de 8,6%, celles vers l'Allemagne atteignant leur niveau le plus élevé depuis octobre 2008. Les exportations vers la Chine ont progressé de 13,6% tandis que les importations en provenance de Chine ont bondi de 31,6%. Le déficit commercial envers la Chine a en conséquence augmenté de 38,6% par rapport à février, à 31,2 milliards de dollars. Tableau: ID:nLLA5GEBIO Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Lucia Mutikani, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.