1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Le 2e décret anti-immigration suspendu par un juge de Hawaï
Reuters16/03/2017 à 00:58

    HONOLULU/NEW YORK, 16 mars (Reuters) - Un juge fédéral de 
Hawaï a mis un coup d'arrêt mercredi au second décret de Donald 
Trump sur l'immigration, à la veille de son entrée en vigueur 
jeudi matin. 
    Le juge de district Derrick Watson a décidé de la suspension 
en urgence de l'ordre exécutif, qui prévoyait d'interdire 
temporairement d'entrée sur le territoire américain les 
ressortissants de six pays à majorité musulmane et la plupart 
des réfugiés.  
    Le juge a estimé que l'Etat d'Hawaï avait de fortes chances 
de voir reconnue sa décision. La justice hawaïenne soutient que 
le décret viole le Premier amendement de la Constitution 
américaine, qui interdit toute discrimination religieuse. Les 
opposants au décret le jugent discriminatoire à l'égard des 
musulmans. 
    Donald Trump a déclaré que la mesure était essentielle au 
maintien de la sécurité nationale. 
    Plusieurs recours, déposés par des procureurs généraux et 
des groupes de défense des immigrants, étaient examinés mercredi 
par des juridictions fédérales dans plusieurs Etats. 
    Le premier décret sur le sujet, signé le 27 janvier par 
Donald Trump, avait également été suspendu, par le juge fédéral 
de Seattle. La semaine dernière, ce dernier a refusé d'étendre 
cette mesure au nouveau texte signé par le président américain 
en demandant aux plaignants de lui fournir des documents 
supplémentaires.   
    Interrogé sur la suspension annoncée par Hawaï, le 
porte-parole de la Maison blanche Sean Spicer n'a pas fait de 
commentaire. 
 
 (Dan Levine à Honolulu et Ian Simpson à Greenbelt; Julie 
Carriat pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer