Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

USA-La question du piratage russe s'invite dans la transition

Reuters 12/12/2016 à 21:01
    WASHINGTON, 12 décembre (Reuters) - La question du piratage 
auquel se serait livrée la Russie lors de l'élection 
présidentielle américaine s'est invitée lundi dans la période de 
transition politique aux Etats-Unis qui doit conduire à 
l'investiture du président élu Donald Trump le 20 janvier. 
    Les agences de renseignement, dont la CIA, ont identifié des 
individus liés au gouvernement russe responsables du piratage de 
milliers de courriels du Comité national démocrate et du 
président de campagne d'Hillary Clinton, John Podesta. 
Ces courriels auraient ensuite été envoyés à l'organisation 
WikiLeaks, qui les a publiés pendant la campagne. 
    Donald Trump continue de rejeter les conclusions des agences 
fédérales et de la communauté américaines du renseignement, 
accusant même l'administration Obama de ne pas avoir parlé de 
cette question avant l'élection. 
    Le président élu semble oublier que l'exécutif américain a 
formellement accusé la Russie d'ingérence dans la campagne 
présidentielle plus d'un mois avant le scrutin. 
    L'inquiétude provoquée par ces rapports a gagné les rangs 
des parlementaires, y compris républicains qui hésitaient lundi 
entre la nécessité de mettre au clair cette affaire pour en 
tirer les enseignements nécessaires et la volonté de ne pas 
déstabiliser la transition menée par l'équipe Trump. 
    Le sénateur de l'Arizona John McCain, ancien candidat à la 
présidentielle, a reconnu qu'il ne faisait aucun doute "que les 
Russes avaient piraté" la campagne électorale. 
    En revanche, McCain a dit n'avoir "aucune information" sur 
le fait que le Kremlin ait voulu influencer le résultat de 
l'élection. "C'est la raison pour laquelle une enquête 
parlementaire est nécessaire", a-t-il ajouté. 
    Cette enquête est soutenue par le chef de file des 
républicains au Sénat, Mitch McConnell, pour lequel "toute 
ingérence étrangère dans les mesures de cybersécurité est 
inquiétante" et ne peut "constituer une question partisane". 
    "Les Russes ne sont pas nos amis", a rappelé McConnell afin 
de prendre la défense de la CIA dont les conclusions ont été 
rejetées par Donald Trump. "La CIA est pleine de patriotes 
dévoués, dont bon nombre ont risqué leur vie pour le peuple 
américain", a-t-il déclaré. 
    Le démocrate Charles Schumer, qui prendra la tête de la 
minorité sénatoriale l'an prochain, a accueilli favorablement la 
proposition de McConnell en faveur "d'une enquête bipartisane 
approfondie et complète". 
    Si la position sur cette question dépasse les frontières 
partisanes au Sénat, il n'est pas certain qu'elle trouve un écho 
aussi favorable à la Chambre des représentants. 
    Les commissions de la chambre basse du Congrès n'ont annoncé 
aucun projet d'audition et son président Paul Ryan s'est montré 
réticent à une telle perspective. 
    Dans un communiqué, il a critiqué l'attitude de la Russie 
mais a également dénoncé ce qu'il a qualifié "d'exploitation du 
travail de la Commission du Renseignement à des fins 
partisanes". 
    Selon lui, cette commission a "travaillé avec diligence" sur 
les menaces visant la cybersécurité américaine et va continuer à 
le faire. L'essentiel a jugé Ryan est de ne pas faire planer de 
doute sur la victoire de Donald Trump. 
     
 
 (Patricia Zengerle et Doina Chiacu; Pierre Sérisier pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.