Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Hillary Clinton en appelle aux autorités sur le Daraprim

Reuters19/10/2015 à 17:29

par Amanda Becker WASHINGTON, 19 octobre (Reuters) - Hillary Clinton, qui brigue l'investiture démocrate en vue de l'élection présidentielle de 2016, a exhorté lundi les autorités de tutelle à accélérer la commercialisation des médicaments génériques et à déjouer les comportements anticoncurrentiels dans l'industrie pharmaceutique. Hillary Clinton en a ainsi appelé à la Food and Drug Administration (FDA) et à la Commission fédérale du Commerce (Federal Trade Commission, FTC) après avoir dénoncé "les comportements inqualifiables de Turing Pharmaceuticals", selon des courriers dont Reuters a pris connaissance. La société pharmaceutique s'est attiré l'ire de la candidate démocrate le mois dernier à la suite d'informations suivant lesquelles elle avait porté le prix du Daraprim, un traitement ancien des infections parasitaires dangereuses, de 13,50 dollars à 750 dollars, après en avoir pris possession. Le coup de sang d'Hillary Clinton a provoqué une chute des cours des valeurs du secteur pharmaceutique. Martin Shkreli, le directeur général de Turing, a promis d'abaisser le prix du Daraprim à un niveau non précisé. La société entreprend également de changer de nom de marque après avoir été vilipendée dans l'émission "Saturday Night Live". Dans une lettre envoyée à la FDA, Hillary Clinton observe que pour l'instant, le prix du Daraprim n'a pas vraiment bougé et que la décision d'"augmenter le prix artificiellement" revient à exploiter les patients vulnérables et dépendants du médicament, souvent utilisé par les malades souffrant de déficience immunitaire. "La FDA doit procéder rapidement aux examens en cours et encourager les candidatures d'autres génériques au Daraprim", écrit Hillary Clinton. Dans le courrier expédié à la FTC Clinton prend acte du fait que l'organisme peut difficilement intervenir lorsqu'une flambée des prix "résulte d'une action unilatérale sur un marché sans concurrence" mais elle exhorte l'organisme à passer à la loupe l'industrie pharmaceutique en général et Turing en particulier. "Je pense que ce serait rendre un grand service au Congrès et au gouvernement si la FTC étudiait le dossier et indiquait s'il était possible d'amender nos lois, et de quelle manière, pour traiter ce problème", lance-t-elle. Clinton demande enfin à la FTC de déterminer si la décision de Turing d'augmenter le prix du Daraprim équivaut à un comportement anticoncurrentiel susceptible d'être réprimée par elle. La question du prix des médicaments est également creusée par les parlementaires démocrates et par le ministère public des Etats-Unis. Le Daraprim a attiré l'attention en raison de la hausse énorme appliquée à son prix d'origine. Shkreli a plaidé sa cause en déclarant que Turing aiderait les patients nécessiteux, que le nouveau prix restait inférieur à ceux de traitements comparables et que les profits dégagés des ventes du Daraprim viendraient financer le développement d'autres médicaments. Clinton a dévoilé en septembre un projet visant, entre autres, à plafonner à 250 dollars (225 euros) par mois le coût des médicaments sur ordonnance. Le Daraprim et Shkreli figurent dans une publicité télévisée commandée par l'équipe de campagne d'Hillary Clinton et montrant de quelle manière elle compte s'attaquer à "l'envolée des restes à charge". "Personne aux Etats-Unis ne devrait avoir à choisir entre acheter un médicament indispensable et payer son loyer", affirme-t-elle dans cette publicité. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.