1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

USA-Hawaï va contester le nouveau décret sur l'immigration
Reuters08/03/2017 à 22:04

    WASHINGTON, 8 mars (Reuters) - L'Etat d'Hawaï est fondé à 
engager une procédure auprès de la justice fédérale pour 
contester la validité du nouveau décret signé par Donald Trump 
interdisant l'entrée de ressortissants de six pays musulmans sur 
le sol des Etats-Unis. 
    Le juge Derrick Watson a estimé mercredi que l'Etat d'Hawaï 
avait la possibilité d'introduire une action complémentaire à la 
procédure engagée contre le premier décret pris par le président 
des Etats-Unis le 27 janvier. 
    Les autorités hawaïennes estiment que le nouveau texte 
réglementaire signé par le président américain lundi est 
contraire à la Constitution. Il s'agit de la première procédure 
envisagée contre ce second décret sur l'immigration. 
    Hawaï devrait introduire dès mercredi un recours en référé 
contre l'application du texte réglementaire, selon un document 
du tribunal signé par le juge Watson. 
    Une audience est prévue le 15 mars, soit la veille de 
l'entrée en vigueur des dispositions contenues dans le décret. 
    Ce nouveau texte prévoit une interdiction de territoire de 
90 jours pour les ressortissants d'Iran, de Libye, de Syrie, de 
Somalie, du Soudan et du Yémen. L'Irak qui faisait partie de la 
première liste, est cette fois épargné. 
    La restriction ne concerne que les nouveaux demandeurs de 
visas. 
    Des experts juridiques estiment que la contestation du 
décret sera plus difficile désormais car les modifications 
apportées par Trump permettent des exceptions en faveur d'un 
nombre élargi de demandeurs. 
    Le délai entre la date de signature du nouveau décret et son 
entrée en vigueur doit permettre d'éviter les difficultés 
techniques apparues après le premier décret. Celui-ci, 
applicable immédiatement, avait provoqué des scènes de chaos 
dans les aéroports où des voyageurs concernés par le décret, 
mais déjà en vol au moment de sa publication, avaient été 
interpellés et stoppés à leur descente d'avion. 
 
 (Mica Rosenberg; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer