1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

USA-Enquête sur l'intervention du FBI pendant la campagne
Reuters12/01/2017 à 23:47

    WASHINGTON, 12 janvier (Reuters) - Le département américain 
de la Justice a décidé d'enquêter sur la décision du FBI 
d'annoncer publiquement la réouverture, en pleine campagne 
électorale, de ses investigations sur les courriels d'Hillary 
Clinton. 
    La candidate démocrate a présenté cette initiative du 
directeur du FBI James Comey comme une des raisons de sa défaite 
à la présidentielle du 8 novembre.   
    Le bureau de l'inspecteur général du département de la 
Justice, Michael Horowitz, a dit jeudi avoir décidé d'ouvrir 
cette enquête "en réponse aux requêtes de nombreux présidents et 
membres de haut rang des commissions de supervision du Congrès, 
de diverses organisations, et de membres du public".  
    Le FBI avait annoncé dix jours avant l'élection 
présidentielle qu'il ouvrait une enquête complémentaire sur 
l'usage par Hillary Clinton de sa messagerie personnelle 
lorsqu'elle était secrétaire d'Etat, pour déterminer si les 
courriels qu'elle avait adressés par ce moyen contenaient des 
informations confidentielles. La candidate démocrate avait alors 
nettement fléchi dans les sondages.  
    Le FBI avait refermé le dossier deux jours avant le scrutin, 
affirmant que ces nouvelles investigations n'avaient rien changé 
à sa recommandation, formulée une première fois en juillet, de 
ne pas engager de poursuites contre Hillary Clinton. 
    Les agences de maintien de l'ordre américaines, y compris le 
FBI, ne divulguent par tradition aucune information sur des 
enquêtes qui ne débouchent pas sur des inculpations pénales. 
    Les critiques de la décision de Comey ont également estimé 
que son initiative avait violé le Hatch Act, une loi de 1939 qui 
interdit aux employés du gouvernement d'interférer dans les 
campagnes électorales.  
    Si l'enquête du département de la Justice révèle des preuves 
de mauvaise conduite, les responsables impliqués seront 
passibles de sanctions disciplinaires.  
    Dans un communiqué, James Comey a assuré que la police 
judiciaire fédérale coopérerait pleinement avec le ministère. 
    Une fois investi le 20 janvier, le président élu Donald 
Trump n'aura pas le pouvoir d'annuler cette enquête. Mais la loi 
fédérale promet aux présidents américains de limoger les 
inspecteurs généraux des agences fédérales, tant qu'ils 
fournissent au Congrès une justification écrite avec trente 
jours d'avance. 
    Donald Trump n'a cessé pendant sa campagne d'appeler à 
"jeter en prison" Hillary Clinton en l'accusant de conduite 
illégale dans l'affaire des courriels.  
 
 (Julia Edwards Ainsley, Julia Harte; Jean-Stéphane Brosse pour 
le service français) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7163258
    13 janvier10:37

    Et ensuite nous aurons une enquête sur l'enquête sur l'intervention du FBI .... mdr

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer