1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

USA-Deux députés veulent savoir si Clinton a menti sur ses mails
Reuters12/07/2016 à 00:50

    WASHINGTON, 12 juillet (Reuters) - Les présidents 
républicains de deux commissions de la Chambre des représentants 
ont demandé au département de la Justice d'ouvrir une enquête 
pour établir si Hillary Clinton s'est parjurée au sujet de 
l'utilisation de sa messagerie électronique personnelle quand 
elle était à la tête de la diplomatie américaine. 
    "Les preuves rassemblées par le FBI lors de son enquête sur 
l'utilisation par la secrétaire d'Etat Clinton d'un système de 
messagerie électronique personnel semblent être en contradiction 
directe avec plusieurs aspects de son témoignage sous serment", 
au Congrès, déclarent Jason Chaffetz, président de la commission 
"Oversight and Government Reform" de la Chambre et Bob 
Goodlatte, président de la Commission judiciaire de la Chambre 
dans une lettre au procureur Channing Phillips. 
    A l'issue d'un an d'enquête à propos des messages envoyés 
par Hillary Clinton, la police fédérale américaine (FBI) a 
préconisé l'abandon des poursuites contre celle qui devrait être 
choisie pour candidate par le Parti démocrate pour l'élection 
présidentielle du 8 novembre prochain. 
    Cette recommandation a été acceptée par la ministre de la 
justice (Attorney General) Loretta Lynch.   
    Dans ses conclusions, le FBI estime toutefois que 
l'ex-secrétaire d'Etat a fait preuve d'une "extrême négligence" 
avec des courriels qui contenaient des informations secrètes. 
    Hillary Clinton a répondu qu'elle ne pensait pas être en 
position d'informations confidentielles quand elle utilisait sa 
messagerie personnelle. 
 
 (Richard Cowan; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer