Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Barack Obama "pas abattu" après la défaite de son camp

Reuters06/11/2014 à 03:15

par Steve Holland WASHINGTON, 6 novembre (Reuters) - Le président Barack Obama est apparu mercredi plutôt serein, voire combatif, en tout cas "pas abattu" au lendemain de la perte du Sénat par les démocrates aux élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Le président prend sa part de l'échec des démocrates et étudiera les idées des républicains, désormais majoritaires dans les deux chambres du congrès, mais ne les acceptera pas forcément si elles ne correspondent pas à ses priorités. Alors que le chef de l'Etat avait montré une propension à l'introspection après la perte de la majorité par les démocrates à la Chambre des représentants aux élections de mi-mandat en 2010, il est apparu relativement peu abattu mercredi lors de la conférence de presse qu'il a donnée au lendemain de la défaite. "Quand on est un homme politique, il y a des fois où on est déçu par les résultats des élections. Mais c'est peut-être simplement que je vieillis. Je ne sais pas. Je ne me sens pas abattu. Cela me donne de l'énergie parce que cela veut dire que la démocratie fonctionne", a déclaré le président. Il n'a pas été question de "raclée", le mot qu'il avait utilisé en 2010 et il n'a pas annoncé de changement de cap majeur ni de modification de son équipe à la Maison blanche. "Il est clair que c'était une bonne soirée électorale pour les républicains", a dit le président qui, avant les élections, avait noté qu'elles se tenaient pour la plupart dans des Etats qu'il avait perdu en 2012. BESOIN D'UN TRADUCTEUR A-t-il le sentiment maintenant qu'il aurait dû entretenir de meilleures relations avec les républicains au Congrès ?. On a entendu le président soupirer. De son point de vue, il a déjà essayé. Son offensive de charme en 2013 n'a pas permis de rapprocher les positions démocrates et républicaines sur la questions des recettes fiscales et des dépenses. Barack Obama a joué au golf avec le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner pour mieux le connaître, mais se trouve peu de points communs avec Mitch McConnell, 72 ans, qui va devenir le nouveau chef de la majorité au Sénat. Le sénateur du Kentucky avait suscité la colère de la Maison blanche en 2010 quand il avait dit que le but "le plus important" des républicains était d'empêcher le président de remporter un second mandat. Et, cette fois, quatre ans plus tard, Mitch McConnell a cherché à transformer ces élections de mi-mandat en un référendum sur la performance de Barack Obama. Dans les cercles démocrates, un bon mot circule. Le nouveau chef républicain du Sénat et le président démocrate sont si éloignés l'un de l'autre qu'ils auront besoin d'un interprète-traducteur quand ils devront avoir des entretiens. Un bourbon du Kentucky pourrait-il aider à briser la glace ? Barack Obama, qui apprécie ce breuvage, le pense. "En fait, j'aimerais prendre un bourbon du Kentucky avec Mitch McConnell. Je ne sais pas quelle est sa boisson préférée, a dit le président, mais, vous savez, à propos de mes relations avec Mitch McConnell, il a toujours été très direct avec moi." (Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.