Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA 2016-Trump s'attaque à Clinton sur le terrain de la féminité

Reuters28/04/2016 à 14:09
    par Doina Chiacu et Megan Cassella 
    WASHINGTON, 28 avril (Reuters) - Donald Trump s'est risqué 
sur un terrain politiquement difficile, cette semaine, en 
affirmant qu'Hillary Clinton ne serait pas si populaire si elle 
n'appartenait pas à la gent féminine.  
    En brisant ce tabou, le favori de la course à l'investiture 
républicaine semble décidé à en découdre avec sa probable rivale 
démocrate, ce qui promet une campagne d'autant plus virulente 
que le camp adverse se dit prêt à rendre coup pour coup.  
    "Continuez à parler, Donald Trump. Continuez à parler... 
Chaque fois qu'il ouvre la bouche, l'aversion des femmes à son 
égard progresse un peu plus", a commenté Debbie Wasserman 
Schultz, présidente de la commission nationale du Parti 
démocrate.  
    Le magnat de l'immobilier, qui s'est encore rapproché de 
l'investiture mardi à l'occasion d'une nouvelle série de 
primaires dans le Nord-Est, n'est effectivement pas très 
apprécié des Américaines et beaucoup, dans les rangs démocrates 
comme républicains, l'ont taxé de sexisme après ses propos 
insultants au sujet de la journaliste de Fox News Megyn Kelly ou 
de son ex-rivale Carly Fiorina.   
    Cette dernière, qui s'est retirée en février de la course à 
l'investiture, est devenue mercredi la colistière de Ted Cruz, 
adversaire le plus sérieux du milliardaire new-yorkais 
 .  
     
    "QUE M. TRUMP SOIT M. TRUMP" 
    Selon un sondage Ipsos-Reuters réalisé en avril, les deux 
tiers des femmes ont une opinion défavorable de Donald Trump.  
    Pour Renee Ellmers, députée de Caroline du Nord, ce déficit 
de popularité n'est pas irréversible s'il fait le nécessaire. 
"C'est une élection différente des autres. Pour moi, elle rompt 
toutes les règles. Elle va à l'encontre de tous les livres 
d'histoire et des autres scrutins", souligne-t-elle.  
    Selon son état-major de campagne et ses partisans, les 
propos de Donald Trump au sujet d'Hillary Clinton entrent dans 
le cadre d'une stratégie délibérée en vue de leur probable duel 
et il n'a aucune intention de se plier aux règles 
traditionnelles des campagnes électorales.  
    "Quand on l'attaque, il riposte. La campagne sera placée 
sous le mot d'ordre en vigueur depuis le premier jour : que M. 
Trump soit M. Trump", résume Corey Lewandovski, son directeur de 
campagne, dans un entretien accordé à Reuters.  
    Réagissant aux propos du milliardaire à son sujet, 
l'ex-First Lady a semblé décidée à relever le gant.  
    "Si combattre pour la santé des femmes, pour les congés 
parentaux et pour l'égalité des salaires c'est jouer la carte de 
la féminité, et bien ça me va !", a-t-elle commenté après ses 
succès de mardi. 
    Malmenée par Bernie Sanders il y a quelques semaines, 
Hillary Clinton a creusé l'écart avec le sénateur du Vermont et 
n'est plus très loin des 2.383 délégués requis pour 
l'investiture démocrate. Selon les décomptes des médias 
américains, il ne lui en manquerait qu'un peu plus de 200. 
  
 
 (Avec Chris Kahn et Ginger Gibson, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.