Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA 2016-Trump qualifie l'alliance Cruz-Kasich de "pathétique"

Reuters25/04/2016 à 23:35
    par Steve Holland 
    WEST CHESTER, Pennsylvanie, 25 avril (Reuters) - Donald 
Trump a redoublé ses attaques lundi contre ses rivaux de la 
primaire républicaine américaine Ted Cruz et John Kasich après 
l'alliance annoncée par ces derniers pour essayer de l'empêcher 
de remporter l'investiture du Grand Old Party pour l'élection 
présidentielle de novembre aux Etats-Unis. 
    Le milliardaire new-yorkais est donné favori pour remporter 
les cinq Etats qui organisent des primaires mardi, ce qui a 
déclenché l'initiative inédite de ses rivaux qui se sont promis 
de ne pas se concurrencer dans l'Indiana, au Nouveau-Mexique et 
dans l'Oregon. 
    Malgré l'avance de Donald Trump, le sénateur Ted Cruz veut 
montrer qu'il a bien l'intention de se maintenir dans la course 
à l'investiture jusqu'à la convention républicaine de juillet à 
Cleveland, qui choisira son champion pour la Maison blanche. 
    Pour preuve, son directeur de campagne Jeff Roe a annoncé 
lundi sur Twitter qu'il n'y avait plus qu'une "liste restreinte" 
de candidats pouvant prétendre au poste de vice-président de 
Cruz. Selon la chaîne de télévision ABC, Carly Fiorina serait la 
mieux placée. L'ancienne patronne de Hewlett-Packard était elle 
aussi candidate à l'investiture républicaine avant de se retirer 
de la course en février. 
    En principe, les participants à la primaire attendre d'être 
nommés officiellement candidat pour choisir celui ou celle qui 
se présentera à leur côté pour la place de vice-président. 
    Donald Trump a poursuivi ses critiques contre ses rivaux. 
    "Cela montre qu'ils sont faibles, qu'ils sont pathétiques", 
a-t-il déclaré devant son public à Warwick, dans le Rhode 
Island. 
    Le promoteur milliardaire a affirmé qu'aucun des autres 
sénateurs n'appréciait le sénateur du Texas Ted Cruz et s'est 
moqué du gouverneur de l'Ohio John Kasich pour la façon dont il 
avait pris son petit-déjeuner lors d'une conférence de presse 
retransmise à la télévision lundi matin. 
     
    "SYSTÈME TRUQUÉ" 
    Ted Cruz a expliqué que l'accord conclu avec John Kasich 
visait à empêcher Trump d'être choisi comme candidat du Parti 
républicain à la convention de juillet parce que, dit-il, ce 
choix ferait élire la démocrate Hillary Clinton le 8 novembre. 
    Pour contrer Trump, Cruz et Kasich ont décidé de concentrer 
leurs efforts et leurs ressources dans les Etats où chacun est 
le mieux placé. Cruz tentera de l'emporter dans l'Indiana le 3 
mai sans que Kasich ne participe, puis, le sénateur du Texas 
viendra soutenir le gouverneur de l'Ohio dans l'Oregon le 17 mai 
et au Nouveau-Mexique le 7 juin. 
    Trump a qualifié l'association de ses rivaux dans ces trois 
Etats d'"acte terrible de désespoir". 
    "Vous savez, si vous agissez de concert dans les affaires ou 
à la Bourse, on vous met en prison", a déclaré Donald Trump à 
Warwick. "Mais en politique, parce que c'est un système truqué, 
parce que c'est une entreprise corrompue, en politique, on a le 
droit d'être de mèche", a lancé le magnat de l'immobilier. 
    Cette alliance entre deux prétendants est sans précédent 
dans une campagne présidentielle de l'époque moderne aux 
Etats-Unis et montre la panique qui s'est emparée des 
adversaires de Trump après sa victoire éclatante à la primaire 
de l'Etat de New York la semaine dernière, explique Larry 
Sabato, directeur du Centre pour la politique, à l'université de 
Virginie. 
    "Ils savent qu'il va avoir une grande soirée demain", 
ajoute-t-il. En l'absence de bouleversement, Trump va être 
désigné. Ils doivent donc faire quelques chose d'important pour 
bouleverser la situation. Ils l'espèrent avec cela. Peut-être 
que ce sera le cas, peut-être pas." 
    "Un grand nombre d'observateurs les pressaient de le faire 
il y a plusieurs semaines, voire plusieurs mois, juste après le 
départ de Rubio", a-t-il ajouté, faisant allusion à Marco Rubio, 
le jeune sénateur de Floride qui a renoncé à briguer 
l'investiture républicaine le mois dernier après avoir perdu 
face à Trump dans son propre Etat. 
 
 (Avec Susan Heavey et Doina Chiacu; Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.