Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA 2016-Trump et Rubio poursuivent leurs échanges d'invectives

Reuters28/02/2016 à 00:03
    WASHINGTON, 28 février (Reuters) - Fort du soutien de Chris 
Christie, le gouverneur du New Jersey, le candidat à 
l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine 
Donald Trump a de nouveau pris pour cible samedi son principal 
rival, Marco Rubio, trois jours avant le "Super Tuesday" qui 
désignera plusieurs centaines de délégués pour la convention de 
juillet.  
    L'homme d'affaires milliardaire et le sénateur de Floride 
ont ainsi poursuivi l'échange d'insultes personnelles qui a 
débuté jeudi lors d'un débat télévisé et risque de continuer 
pendant plusieurs mois.  
    "La majorité des électeurs républicains ne veulent pas que 
Donald Trump soit notre candidat et (...) ils soutiendront 
celui, quel qu'il soit, qui restera debout pour le combattre et 
pour assurer que nous ne désignons pas un escroc", a dit Marco 
Rubio à des journalistes lors d'un déplacement en Georgie.  
    Donald Trump, qui s'exprimait devant son avion personnel 
dans l'Arkansas au côté de Chris Christie, a quant à lui 
reproché son insolence à Rubio.  
    "J'ai regardé ce poids léger de Rubio, un poids léger 
intégral (...) et sa nouvelle attaque, quand il me traite 
d'escroc", a-t-il dit. "Je suis tout sauf un escroc." 
    Trump a également moqué son adversaire sur sa performance 
lors des derniers débats républicains: "Je l'ai vu commencer à 
transpirer comme jamais je n'avais vu ça. Grâce à Dieu il a de 
grandes oreilles, les plus grandes oreilles que j'ai jamais 
vues, et qu'elles le protégeaient." 
     
    CLINTON FAVORITE EN CAROLINE DU SUD 
    Rubio, qui a aussi critiqué le refus de Trump de rendre 
publics ses avis d'imposition, a publié les siens samedi 
après-midi et expliqué que Trump ne souhaitait pas publier le 
montant de ses impôts pour éviter d'avoir à montrer que sa 
fortune est moins impressionnante qu'il le prétend.  
    "Je crois que c'est dû en partie au fait qu'il n'est pas 
aussi riche qu'il le dit", a-t-il déclaré. 
    Ces échanges à distance ont eu lieu alors que débutait la 
primaire démocrate de Caroline du Sud, qui oppose 
l'ex-secrétaire d'Etat Hillary Clinton au sénateur du Vermont 
Bernie Sanders.  
    Hillary Clinton est donnée largement favorite dans cet Etat 
où les Noirs représentent une part importante de la population.  
    Une victoire nette pourrait favoriser Clinton pour le "Super 
Tuesday", mardi, lorsqu'une douzaine d'Etats du pays désigneront 
leurs délégués, aussi bien côté démocrate que côté républicain, 
pour les conventions des deux grands partis, qui auront lieu en 
juillet. 
    Parmi les Etats qui voteront mardi figure le Texas, qui 
enverra 155 délégués à la convention républicaine, soit plus de 
10% des 1.237 voix nécessaires pour emporter l'investiture. Le 
Texas est l'Etat d'origine d'un autre candidat républicain, le 
sénateur Ted Cruz.  
    Samedi, en Georgie, Cruz a déclaré qu'une victoire de Trump 
ruinerait les chances des républicains d'accéder à la Maison 
blanche.  
    "Si nous désignons Donald, nous finirons par élire Hillary 
présidente", a-t-il dit.  
     
 
 (Jeff Mason et Idrees Ali; Marc Angrand pour le service 
français, édité par Tangi Salaün) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.