1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

USA 2016-Eric Trump tente d'expliciter la position de son père
Reuters23/10/2016 à 17:14

    par Ginger Gibson et Alana Wise 
    WASHINGTON, 23 octobre (Reuters) - Eric Trump, le fils de 
Donald Trump, s'est joint dimanche au nombre croissant de 
proches du candidat républicain à la Maison blanche qui 
cherchent à arrondir les angles depuis que le magnat de 
l'immobilier a déclaré qu'il pourrait ne pas reconnaître le 
résultat du scrutin en cas de défaite. 
    "Mon père l'acceptera à 100% s'il est juste", a affirmé Eric 
Trump lors de l'émission "This Week" sur la chaîne de télévision 
américaine ABC. "Je pense que ce que mon père dit c'est : je 
veux une élection honnête." 
    "Si le résultat est honnête, il l'acceptera, absolument. Il 
n'y a aucun doute à ce sujet", a-t-il ajouté. 
    Ces dernières semaines, Donald Trump a suggéré à plusieurs 
reprises que l'élection était "truquée". Lors du troisième et 
dernier débat face à Hillary Clinton mercredi soir, alors qu'on 
lui demandait s'il accepterait le verdict des urnes, il a 
répondu qu'il ne pouvait le dire et qu'il entendait maintenir 
"le suspense".   
    Vendredi dans l'Ohio, il a déclaré : "J'accepterai 
totalement les résultats de cette grande et historique élection 
présidentielle... si je gagne." 
    Alors que Donald Trump continue à affirmer qu'il pourrait 
protester publiquement contre le résultat de la présidentielle 
du 8 novembre, ses proches ont présenté ses propos sous un jour 
différent. Ils font valoir que le candidat cherche simplement à 
s'assurer que tout est fait pour prévenir la fraude électorale. 
    Donald Trump est en général donné battu dans les sondages 
par Hillary Clinton, bien qu'il ait réduit l'écart selon un 
sondage Reuters/Ipsos diffusé vendredi.   
    Hillary Clinton est aussi en tête dans la course aux grands 
électeurs chargés d'élire le président des Etats-Unis, selon un 
dernier état du projet States of the Nation (Reuters/Ipsos) 
publié samedi.   
    Dimanche matin, sa directrice de campagne Kellyanne Conway a 
dû répondre sur ce thème lors de ses multiples apparitions sur 
les plateaux de télévision. 
    Elle a tenté de ses débarrasser des questions sur le thème 
du trucage des élections en faisant valoir que de nombreux 
sympathisants républicains pensent que le système dans son 
ensemble est truqué. 
    "Le système est truqué, notamment pour les petits", a 
déclaré Kellyanne Conway lors de l'émission "State of the Union" 
sur CNN. 
    Donald Trump et Hillary Clinton sont dimanche en Floride et 
Caroline du Nord, deux Etats qui ne sont pas d'avance acquis à 
un camp ou à l'autre et où les derniers sondages donnent les 
candidats au coude-à-coude. 
 
 (Danielle Rouquié pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer