Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

USA 2016-Au côté de Clinton, Trump juge Poutine supérieur à Obama

Reuters08/09/2016 à 06:01
    par Steve Holland et Jeff Mason 
    NEW YORK, 8 septembre (Reuters) - Donald Trump a jugé 
mercredi que le président russe Vladimir Poutine faisait un 
meilleur chef d'Etat que Barack Obama, tentant de s'imposer dans 
un forum télévisé face à Hillary Clinton comme le mieux à même 
de réaffirmer la puissance américaine.  
    Le candidat républicain et sa rivale démocrate, Hillary 
Clinton, sont apparus l'un à la suite de l'autre à l'antenne de 
la chaîne de télévision nationale NBC, lors d'un forum à New 
York consacré aux questions de défense. 
    Pour Donald Trump, les généraux américains ont trop 
longtemps fait les frais des choix de Barack Obama et de son 
ex-secrétaire d'Etat, Hillary Clinton. 
    "Je pense que sous la direction de Barack Obama et Hillary 
Clinton, les généraux ont été réduits à néant. Ils ont été 
diminués à un point tel que c'est une honte pour notre pays", 
a-t-il dit devant un public comptant d'anciens combattants. 
    Clinton a été pour sa part à nouveau interrogée sur la 
polémique fleuve de sa campagne, l'usage d'une boîte de 
messagerie personnelle alors qu'elle était secrétaire d'Etat de 
2009 à 2013.  
    Le directeur de FBI James Comey a jugé en juillet la 
candidate "extrêmement négligente" dans sa gestion 
d'informations confidentielles, sans toutefois recommander de 
poursuites à son égard.   
    Paraissant agacée, Hillary Clinton a répondu: "J'ai fait 
exactement ce que j'aurai dû faire et je prends cela très au 
sérieux, cela a toujours été le cas, et cela le sera toujours." 
    Le candidat républicain a pour sa part fait l'éloge de 
Vladimir Poutine et a dit soutenir une alliance américano-russe 
pour combattre l'organisation djihadiste Etat islamique. 
   "S'il dit de bonnes choses de moi, je vais dire de bonnes 
choses de lui", a déclaré Donald Trump. "Il est certain que dans 
ce système, il a été un dirigeant, plus que n'a pu l'être notre 
président", a-t-il ajouté.  
    Il a y a quelques semaine, Trump a jugé qu'Obama était "le 
fondateur de l'EI", suscitant une pluie de critiques qui ont 
semblé le ramener à des discours moins enflammés. Depuis, il a 
rattrapé Hillary Clinton dans les sondages, la dernière enquête 
Reuters/Ipsos lui donnant un point d'avance sur la candidate. 
     
    PRÉLUDE AUX DÉBATS 
    Mercredi, Trump a fait mine de vouloir révéler les 
informations confidentielles qui lui ont été confiées par les 
responsables américains de la Défense en vue de l'élection. 
    "Il y a une chose qui m'a choqué", a dit Trump. "Ce que j'ai 
appris, c'est que notre dirigeant, Barack Obama, n'a pas suivi 
ce que nos experts (...) conseillaient", a-t-il ajouté.     
    Donald Trump avait plaidé plus tôt pour le renforcement des 
moyens militaires américains qui sont, selon lui, gages de paix. 
  
    Le forum a offert un préambule aux débats qui confronteront 
dès le 26 septembre les deux principaux candidats à l'élection 
présidentielle américaine, notamment sur les questions de 
défense. 
    Hillary Clinton a mis en valeur son expérience, s'estimant 
"solide comme un roc" et apte à prendre des décisions difficiles 
face à un Donald Trump jugé capricieux par les démocrates. 
    Interrogé sur sa capacité à endosser la fonction de chef 
suprême des Etats-Unis dès janvier, Donald Trump s'est dit prêt 
"à 100%". 
    Esquivant les questions sur ses aptitudes, le milliardaire 
new-yorkais a rapidement recentré le discours sur les critiques 
de sa rivale. "Elle est là depuis 30 ans", a-t-il dit. "On a 
besoin de changement, et vite", a-t-il lancé. 
    Clinton a dit regretter son vote en tant que sénatrice en 
faveur de la guerre en Irak, en 2003, ajoutant que son 
concurrent s'y était à l'époque lui aussi montré favorable. 
    L'homme d'affaires a depuis condamné cette décision et a 
promis d'éviter tout conflit de longue durée au Moyen-Orient. 
    Concernant l'intervention américaine en Libye en 2011, 
Hillary Clinton a défendu son action à la tête de la diplomatie 
américaine. 
    "Autoriser la poursuite d'une guerre civile en Libye aurait 
été aussi dangereux et aussi menaçant que ce dont sommes témoins 
en Syrie", a-t-elle dit. 
     Donald Trump juge les mesures prises par Clinton en Libye 
catastrophiques, évoquant notamment la mort en 2012 de 
l'ambassadeur américain Chris Stevens dans une attaque islamiste 
à Benghazi. "Elle a commis une erreur terrible en Libye", a-t-il 
jugé. 
    "Nous avons rendu le monde plus sûr", a contré Hillary 
Clinton. 
 
 (avec Amanda Becker et Alana Wise à Washington, Gina Cherelus 
et Jonathan Allen à New York; Julie Carriat pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.