Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Unilever va reprendre les négociations sur Fralib

Reuters25/05/2012 à 16:45

Unilever va reprendre les négociations sur Fralib

MARSEILLE (Reuters) - Le groupe Unilever a accepté de rouvrir les négociations sur le sort de Fralib, site qui fabrique en France les thés Lipton et les infusions Eléphant, menacé de fermeture faute de rentabilité, a annoncé vendredi Arnaud Montebourg.

Le nouveau ministre du Redressement productif, qui affirme que "la France est en état de mobilisation générale autour de la défense de ce site industriel", s'est rendu auprès des salariés à Gémenos, à une vingtaine de kilomètres de Marseille.

"Unilever accepte de revenir à la table des négociations", a-t-il déclaré à la presse, en présence des salariés.

Fralib et Unilever ont confirmé dans un communiqué leur volonté de participer à cette table ronde.

"Cette réunion va permettre de mettre les différents projets de revitalisation sur la table pour les examiner en présence de toutes les parties prenantes", déclare Sophie Jayet, porte-parole de la direction de Fralib, dans le communiqué.

"Mais deux choses doivent être précisées : d'une part, compte tenu de ses surcapacités industrielles en Europe, Unilever ne pourra sous-traiter aucun volume de production. D'autre part, la marque Eléphant, qu'elle possède depuis 40 ans, ne sera ni cédée ni vendue."

Le groupe anglo-néerlandais, a précisé Arnaud Montebourg, accepte en outre "de ne pas demander l'exécution de la décision de justice qui ordonnait l'évacuation de l'usine", occupée depuis deux semaines par ses salariés.

LES MACHINES RESTENT

Le tribunal de grande instance de Marseille a autorisé le 16 mai le recours à la force publique pour l'évacuation de l'usine à partir du 1er juin.

La décision de faire appliquer l'expulsion est reportée à fin juin "pour permettre l'émergence d'une solution", précise Fralib dans un communiqué.

L'engagement a également été pris par Unilever que les machines ne quitteraient pas l'usine tant que dureraient les discussions, a ajouté Arnaud Montebourg.

Le ministre a annoncé en outre la nomination d'un médiateur “pour examiner les différents projets de reprise qui lui fera un point dans un mois.

"On se revoit dans un mois avec le ministre mais les premiers contacts sont prévus à Marseille dès la semaine prochaine", a dit le secrétaire du comité d'entreprise, Gérard Cazorla. "“Les choses sérieuses commencent enfin. La présence d'Unilever autour de la table des négociations est ce que nous demandons depuis 605 jours que nous luttons".

Fralib emploie 182 personnes. Une centaine d'entre elles ont jusqu'ici repoussé les offres de reclassement proposées par le groupe industriel après la validation, le 20 avril, par la justice de son plan de sauvegarde de l'emploi, le troisième présenté par l'entreprise après le rejet des deux premiers par les tribunaux.

Durant la campagne électorale, François Hollande avait fait part de sa volonté de "faire pression" sur les dirigeants d'Unilever pour que les machines ainsi que la marque Eléphant, qui a été créée en 1896 à Marseille, soient cédées aux employés dans le cadre d'une solution de reprise des activités.

Arnaud Montebourg, qui s'est engagé à "faire le pompier partout en France", devait se rendre vendredi à la raffinerie LyondellBasell (370 salariés) de l'étang de Berre, près de Marseille, où l'activité est suspendue depuis janvier faute d'un repreneur.

Jean-François Rosnoblet, avec Sophie Louet à Paris, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.