Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une vingtaine de villages repris à l'EI autour de Mossoul

Reuters18/10/2016 à 14:47
 (Actualise avec précisions) 
    BAGDAD, 18 octobre (Reuters) - L'armée irakienne et les 
forces kurdes ont fait état mardi d'une progression lors des 24 
premières heures de l'offensive visant à chasser l'Etat 
islamique de Mossoul. 
    Une vingtaine de villages ont été repris à l'EI dans des 
opérations lancées autour de la dernière grande ville tenue par 
l'organisation djihadiste en Irak. 
    L'armée irakienne attaque Mossoul, ville où vivraient encore 
1,5 million de personnes, par le sud et le sud-est. Les 
peshmergas, des combattants kurdes, sont sur le front est. 
    La bonne entente sur le terrain entre soldats irakiens et 
peshmergas permet une progression qui trouble les djihadistes, 
estime un haut responsable kurde. 
    "Daech est désorienté, ils ne savent pas s'ils doivent 
s'attendre à une attaque en provenance de l'est, de l'ouest ou 
du nord", a confié Hochiyar Zebari à Reuters.  
    Les assaillants se trouvent à une distance comprise entre 20 
et 50 km de Mossoul, explique-t-on sur le terrain et à Bagdad. 
Le but est de préparer l'assaut de la ville proprement dit en 
occupant collines et carrefours. 
    Le début de l'offensive lancée avec le soutien de la 
coalition internationale sous commandement américain a été 
annoncé lundi à l'aube par le Premier ministre irakien, Haïdar 
al Abadi. Le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, y 
voit "un moment décisif (...) pour infliger à l'EI une défaite 
durable". 
     
    RÉUNION JEUDI À PARIS   
    Les peshmergas, qui sont également déployés au nord et au 
nord-est de Mossoul, disent avoir pris le contrôle "d'un tronçon 
important" des 80 km de route entre Erbil, capitale du Kurdistan 
irakien autonome, et Mossoul. 
    Les avions de la coalition ont attaqué 17 positions des 
djihadistes en soutien à l'offensive kurde dans cette zone 
truffée de mines, selon un communiqué des Kurdes, qui ajoutent 
qu'au moins quatre voitures piégées ont été détruites. 
    Préparée depuis des mois, l'offensive contre Mossoul, ville 
que l'EI tient depuis juin 2014, rassemble environ 30.000 
soldats irakiens, peshmergas et miliciens sunnites. 
    Face à eux, de 4.000 à 8.000 djihadistes seraient retranchés 
dans l'agglomération.  
    Et parmi eux, selon le responsable kurde Zebari, se 
trouveraient le leader de l'EI, Abou Bakr al Baghdadi, et un 
spécialiste en explosifs de l'organisation, Faouzi Ali Nouimeh. 
    L'offensive pourrait prendre des semaines, voire des mois. 
Il s'agit de la plus grande opération de l'armée irakienne 
depuis le retrait des forces américaines en 2011. 
    Au nombre de ses conséquences, figure un possible exode de 
la population et un drame humanitaire de grande ampleur.  
    Les Nations unies s'attendent à voir jusqu'à un million de 
déplacés, et 200.000 dans une première vague qui pourrait 
arriver dans cinq à six jours. 
    Le risque de voir l'EI utiliser les civils comme boucliers 
humains est également cité. Comme celui du recours à des armes 
chimiques. 
    L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a 
commencé à se procurer des masques à gaz. Mais elle n'en a pas 
obtenu beaucoup à ce jour, a déclaré mardi le chef de sa mission 
en Irak, Thomas Weiss. 
    Au plan diplomatique, une réunion ministérielle regroupant 
vingt pays se tiendra jeudi à Paris pour débattre de la 
stabilisation de Mossoul une fois l'offensive de la coalition 
internationale couronnée de succès, a déclaré le ministre 
français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault. 
 
 (Maher Chmaytelli, Ahmed Rasheed et Stephen Kalin, avec Michael 
Georgy et Babak Deghanpisheh à Irbil, Gilles Trequesser pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.