1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une trentaine d'incendies en Corse, 260 pompiers mobilisés
Reuters24/02/2019 à 12:52

UNE TRENTAINE D'INCENDIES EN CORSE, 260 POMPIERS MOBILISÉS

PARIS (Reuters) - Des vents violents de plus de 100 km/h et un faible taux d'humidité ont attisé une trentaine d'incendies en Corse dans la nuit de samedi et ce dimanche, ravageant environ 800 hectares de végétation, sans toutefois faire de victime, selon un bilan provisoire.

La préfecture de Haute-Corse dénombre une vingtaine de départs de feu pour lesquels 110 pompiers ont été mobilisés dans le nord de l'île. Les efforts se concentraient autour du vilflage de Calenzana, en Balagne, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bastia, où 600 hectares de végétation ont été touchés.

"Des habitants ont été confinés dans la nuit, mais aucune habitation n'a été touchée par les flammes", précise la préfecture de Haute-Corse qui annonce le déploiement de moyens aériens depuis la base de Marignane pour combattre le feu.

Le village n'était, selon la préfecture, plus "menacé actuellement".

A Sisco, dans le cap Corse, 20 hectares ont été léchés par les flammes, de même qu'à Prunelli-di-Fiumorbu, en plaine orientale, où deux hectares ont été incendiés.

Dans le sud de l'île, 150 pompiers sont intervenus sur huit incendies qui se sont déclarés samedi, principalement dans deux villages de montagne, Tolla et Sampolo, où environ cinquante hectares de végétation sont partis en fumée.  

"Selon les premiers éléments, ce seraient des braises mal éteintes d'écobuage qui auraient été attisées par le vent et auraient ensuite dégénéré, il ne faut pas brûler dans son jardin quand les vents dépassent les 50 km/h", souligne le colonel Bruno Maestracci, directeur du service d'incendie et de secours de Corse-du-Sud.

La Corse est placée en vigilance vent fort par météo-France jusqu'à 15 heures.

L'île est de plus en plus en proie aux incendies en dehors de la période estivale : en mars 2017, 300 hectares de maquis avaient été ravagés à Bastelica, un village à trente kilomètres d'Ajaccio, tandis que cinq pompiers avaient été blessés et trois engins détruits dans un feu d'origine volontaire.

En janvier 2018, environ 2.000 hectares avaient été incendiés sur la façade orientale de l'île, décimant plusieurs troupeaux et calcinant une vingtaine d'habitations.

(Paul Ortoli, édité par Caroline Pailliez)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    24 février14:07

    En plus cela prmet d'obtenir des primes sans preuves. Il n'y a que les sangliers et les EELV pour se plaindre

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer