Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une sortie de la Grèce entraînerait la fin de l'euro-Varoufakis

Reuters08/02/2015 à 20:34

ROME, 8 février (Reuters) - Une sortie forcée de la Grèce de la zone euro entraînerait la fin de la monnaie unique, a affirmé dimanche le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis. Le nouveau gouvernement grec veut renégocier le remboursement de sa dette et a commencé à revenir sur les mesures d'austérité imposées par ses créanciers internationaux. Dans une interview accordée à la télévision italienne Rai, Yanis Varoufakis a expliqué que le problème de la dette grecque devait être replacé dans le cadre du rejet des politiques d'austérité dans l'ensemble de la zone euro. Il a appelé de ses voeux un programme d'investissement massif de la Banque européenne d'investissement (BEI), qu'il a qualifié de "New Deal" (Nouvelle Donne). "L'euro est fragile, comme un château de cartes. Si vous retirez la carte grecque, les autres s'effondrent", a-t-il dit selon le texte de l'interview communiqué à l'avance par la chaîne. La zone euro s'expose à un risque de fragmentation et de "déconstruction" à moins qu'elle admette que la Grèce, et pas seulement la Grèce, est incapable de rembourser sa dette dans les conditions actuelles, a poursuivi le ministre. "Je mets en garde quiconque qui envisagerait une amputation stratégique de la Grèce de l'Europe car cela serait très dangereux", a-t-il averti. "Qui sera le prochain après nous ? Le Portugal ? Qu'arrivera-t-il si l'Italie découvre qu'il lui est impossible de rester dans la camisole de force de l'austérité ?" Yanis Varoufakis et son Premier ministre Alexis Tsipras ont reçu un accueil amical mais aucun soutien pour une renégociation de la dette lors de leur visite à Rome cette semaine, une étape parmi d'autres dans leur tournée des capitales européennes après l'arrivée au pouvoir de la gauche radicale à Athènes. Mais Varoufakis a assuré que les choses étaient différentes en coulisses. "Des responsables italiens, je ne peux pas vous dire de quelle importante institution, m'ont approché pour me dire qu'ils nous soutenaient mais qu'ils ne pouvaient pas dire la vérité car l'Italie est également menacée de faillite et ils redoutent la réaction de l'Allemagne", a-t-il assuré. "Soyons francs, la situation de la dette italienne n'est pas tenable", a-t-il ajouté. L'endettement public de l'Italie est le plus important de la zone euro après celui de la Grèce. Le "New Deal" que va proposer le gouvernement grec, du nom du plan mis en oeuvre dans les années 1930 aux Etats-Unis pour sortir de la Grande Dépression, impliquerait de la part de la BEI des investissements dix fois plus importants que ce qu'elle a fait jusqu'ici, a souligné Yanis Varoufakis. Si l'Europe poursuit avec ses politiques d'austérité contre-productives, les seuls qui en profiteront seront ceux "qui détestent la démocratie européenne", a-t-il ajouté, citant les partis europhobes comme Aube dorée en Grèce, le Front national en France et l'UKIP (United Kingdon Independence Party) au Royaume-Uni. (Gavin James, Véronique Tison pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.