1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Une religieuse française canonisée par le pape, en présence de Cazeneuve

Le Parisien17/05/2015 à 17:27

Une religieuse française canonisée par le pape, en présence de Cazeneuve

Le pape François a déclaré « saintes » dimanche matin quatre religieuses ayant vécu au XIXe siècle, une Française, une Italienne et deux Palestiniennes, en engageant la foule à suivre leur « exemple lumineux ».

Le président palestinien Mahmoud Abbas et le ministre français de l'Intérieur, traditionnellement chargé aussi des Cultes, Bernard Cazeneuve, assistaient à cette messe en plein-air sur la place Saint-Pierre (Vatican) pour élever Mariam Bawardi (1846-1878), Marie-Alphonsine Ghattas (1843-1927), Jeanne-Emilie de Villeneuve (1811-1854) et Maria Cristina dell'Immacolata (1856-1906).

Devant une foule nombreuse, et sous un beau soleil, le pape François a exalté les parcours des quatre religieuses, « modèles de sainteté, que l’Église nous invite à imiter » et dont les portraits ornaient la façade de la basilique. Alors que des drapeaux palestiniens flottaient place Saint-Pierre, le pape a rappelé que la Palestinienne Mariam Bawardi avait été pendant toute sa vie un «instrument de rencontre et de communion avec le monde musulman». François a souhaité que les «Chrétiens de ces terres (le Proche et le Moyen Orient, ndlr) se tournent avec espoir vers l'avenir».

Quant à Jeanne-Emilie de Villeneuve, elle «a consacré sa vie à Dieu et aux pauvres, aux malades, aux prisonniers, aux exploités», a rappelé François. Fondatrice en 1836 de la congrégation de Notre Dame de l'Immaculée Conception à Castres (Tarn), Jeanne-Emilie de Villeneuve est décédée du choléra après avoir vu son ordre essaimer en Afrique. Des centaines de « petites sœurs bleues de Castres » œuvrent aujourd'hui encore pour l'éducation et la santé des plus démunis.

Cazeneuve va s'entretenir avec le pape

Après la cérémonie, Bernard Cazeneuve, qui était vendredi au Niger et hier à la frontière franco-italienne, rencontrera le chef de l'église catholique pour un entretien hautement politique, au cours duquel seront abordés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer