Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

VINCI

82.16EUR
-1.27% 
Ouverture théorique 82.16
indice de référence CAC 40

FR0000125486 DG

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    82.78

  • clôture veille

    83.22

  • + haut

    83.22

  • + bas

    82.16

  • volume

    990 298

  • valorisation

    48 992 MEUR

  • capital échangé

    0.17%

  • dernier échange

    25.06.18 / 17:36:47

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    79.70

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    84.62

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur VINCI

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter VINCI à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter VINCI à mes listes

    Fermer

Une pétition pour faire évacuer la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Reuters04/02/2016 à 16:47
    NANTES, 4 février (Reuters) - Le président du conseil 
régional des Pays de la Loire a lancé jeudi une pétition sur le 
site internet de la région pour « exiger l'évacuation de la 
ZAD » de Notre-Dame-des-Landes et faire cesser la « cacophonie » 
gouvernementale sur le sujet. 
    Bruno Retailleau (Les Républicains), qui a succédé en 
décembre au socialiste Jacques Auxiette, a pris cette initiative 
après que Ségolène Royal eut exclu tout recours à la force. 
  
    La ministre de l'Ecologie a également mandaté son 
administration pour étudier sous deux mois les projets 
« alternatifs ou complémentaires » à la construction de cet 
aéroport, en dépit de la « détermination » affichée par Manuel 
Valls pour faire aboutir ce projet controversé. 
    "Toute cette cacophonie ne peut plus durer, le président de 
la République ne peut pas tolérer plus longtemps que son Premier 
ministre soit en permanence recadré par l'une de ses ministres", 
souligne Bruno Retailleau, par ailleurs président du groupe LR 
au Sénat. 
    "Ségolène Royal bafoue l'autorité de Manuel Valls, mais elle 
bafoue aussi l'autorité de l'État », ajoute-t-il. « Cette 
attitude est insupportable de la part d'une ministre qui se 
range clairement du côté des zadistes ultra-violents plutôt que 
du côté des riverains qui sont leurs victimes. » 
    Bruno Retailleau entend avec cette pétition « donner la 
parole à tous les citoyens, qu'ils soient favorables ou opposés 
à l'aéroport, mais qui sont pour le respect de l'Etat de 
droit ». 
    La région entend promouvoir cette pétition via une campagne 
publicitaire dans la presse régionale et sur les réseaux 
sociaux. 
    Cette initiative intervient alors qu'entre 7.000 et 20.000 
personnes, selon les sources, ont manifesté le 9 janvier sur le 
périphérique de Nantes pour s'opposer aux expulsions des 
familles et agriculteurs qui refusent de quitter la ZAD ("zone à 
défendre") malgré les indemnités proposées. 
    Le juge de l'expropriation a donné le 25 janvier deux mois à 
ces opposants historiques au projet d'aéroport pour évacuer 
leurs habitations et leurs exploitations agricoles. 
    Ce délai contraint Aéroports du Grand Ouest (AGO), la 
filiale du groupe Vinci concessionnaire du projet d'aéroport, à 
n'entamer le défrichage du site qu'à l'automne en raison des 
impératifs imposés par la loi sur l'eau et le respect des 
espèces protégées. 
 
 (Guillaume Frouin, édité par Sophie Louet) 
 

Valeurs associées

-1.27%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.