Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une monnaie numérique ouvrirait une "nouvelle ère" pour les banques centrales, selon la Banque d'Angleterre
AFP11/06/2021 à 13:14

Andrew Bailey, gouverneur de la Banque d'Angleterre, à Londres le 16 mars 2020 ( POOL / Tolga AKMEN )

Andrew Bailey, gouverneur de la Banque d'Angleterre, à Londres le 16 mars 2020 ( POOL / Tolga AKMEN )

Une monnaie numérique émise par une banque centrale serait une des "innovations les plus importantes de l'histoire" des institutions monétaires, a affirmé vendredi Andrew Bailey, gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE).

"Cela nous ferait entrer dans une nouvelle ère", a-t-il ajouté lors d'une conférence organisée par la BoE et par la Banque des règlements internationaux (BRI), à l'occasion du lancement d'un pôle d'innovation à Londres (BIS Innovation Hub).

A travers le monde, les banques centrales étudient l'idée d'émettre une monnaie numérique: un mode de paiement dématérialisé qui ne passera pas obligatoirement pas l'industrie bancaire.

Entre la protection de la vie privée des utilisateurs, la possible utilisation de ces monnaies à des fins criminelles, ou l'impact d'une telle innovation sur le secteur bancaire, la Banque d'Angleterre, tout comme la Banque centrale européenne et la Réserve fédérale américaine, n'a pas encore décidé si le projet aboutirait.

Mais les institutions monétaires sont pressées par la concurrence de la Chine, où un yuan numérique est déjà à l'essai dans certaines villes, et par les cryptomonnaies décentralisées.

La semaine a été marquée par la décision du Salvador, petit pays d'Amérique centrale, d'adopter le bitcoin comme monnaie officielle.

"C'est une expérience intéressante", a commenté vendredi Benoit Coeuré, directeur du pôle d'innovation technologique de la BRI, avant d'ajouter: "nous avons clairement dit que le bitcoin ne remplissait pas les conditions pour être considéré comme un moyen de paiement. C'est un actif spéculatif".

Les banques centrales se méfient également des stablecoins, ces moyens de paiements qui utilisent certaines des technologies développées par les cryptomonnaies au cours libre, comme le bitcoin, mais dont les émetteurs assurent qu'elles sont adossées à une devise.

La BoE a estimé lundi que si ces moyens de paiements se démocratisaient, ils devraient être régulés avec la même rigueur que les transactions bancaires.

L'un des projets qui inquiète le plus les régulateurs, le Diem soutenu par Facebook, a quitté mi-mai la Suisse pour les Etats-Unis, où l'association va se concentrer sur l'émission d'une cryptomonnaie indexée au dollar.

js/ved/abx

Valeurs associées

NEXC -4.07%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer