Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Une juge argentine rouvre l'enquête sur la mort de Garcia Lorca

Reuters18/08/2016 à 12:34
 (Actualisé avec éléments de contexte) 
    BUENOS AIRES, 18 août (Reuters) - Une juge argentine a 
ouvert une enquête sur la mort du poète et dramaturge espagnol 
Federico Garcia Lorca, dont l'assassinat par des milices 
franquistes au début de la guerre civile, en 1936, est tenu pour 
établi. 
    Les circonstances de la fin du poète restent cependant un 
mystère. Des excavations menées en 2009 près de Grenade, à 
Víznar, où on le croyait enterré, ont échoué à trouver sa 
dépouille. 
    Les recherches de la justice espagnole étant à l'arrêt, une 
ONG espagnole qui collecte les traces des victimes du régime du  
général Franco, l'Asociación para la Recuperación de la Memoria 
Histórica (ARMH), avait demandé en avril à la juge fédérale 
argentine Maria Servini de s'emparer de l'affaire. 
    Cette dernière, qui s'appuie sur le principe de compétence 
universelle en matière d'atteintes aux droits de l'homme, a 
accepté, a annoncé le groupe sur Facebook, précisant que 
"l'affaire a été incorporée à une enquête en cours par la juge 
Maria Servini pour crimes contre l'humanité". 
    La juge enquête déjà sur des crimes commis pendant la 
période franquiste, qui court sur près de quarante années après 
l'arrivée au pouvoir du général à l'issue de la guerre civile de 
1936-1939, allant de faits de torture à des exécutions 
sommaires. 
    En 2008, le juge des droits de l'homme le plus célèbre du 
pays, Baltasar Garzon, a ouvert une enquête sur les crimes du 
régime, mais celle-ci a été abandonnée, signe du caractère 
sensible que revêt toujours la période. 
    "La juge a requis que les tribunaux de Madrid remettent le 
dossier de l'affaire à l'association", a-t-on appris de source 
judiciaire argentine. 
    L'ouverture de l'enquête est intervenue à la veille du 80e 
anniversaire de la mort du poète, ce jeudi. 
    D'après un document datant de 1965 retrouvé dans les 
archives de la préfecture de police de Grenade, présenté par 
l'ARMH pour appuyer sa demande, Garcia Lorca "a été passé par 
les armes" et enterré "dans un ravin (...) en un lieu très 
difficile à localiser". 
    Les historiens estiment que 500.000 personnes sont mortes 
pendant la Guerre d'Espagne opposant les républicains aux 
nationalistes. Des dizaines de milliers d'opposants à Franco ont 
été tués ou emprisonnés à la fin du conflit dans de violentes 
purges. 
    Durant la période de transition qui a suivi la mort de 
Franco, l'Espagne s'est dotée en 1977 d'une loi d'amnistie 
destinée à tourner la page de la guerre civile. Les Nations 
unies et plusieurs organisations de défense des droits de 
l'homme ont réclamé l'abrogation de ce "Pacto de olvido" ("pacte 
de l'oubli") que Madrid justifie au nom de la transition et de 
la réconciliation entre "les deux Espagnes". 
 
 (Maximilian Heath et Javier López; Julie Carriat et 
Henri-Pierre André pour le service français, édité par Tangi 
Salaün) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.