Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DEUTSCHE BANK

10.95EUR
-0.62% 

DE0005140008 DBK

Frankfurt données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    11.04

  • clôture veille

    11.01

  • + haut

    11.04

  • + bas

    10.95

  • volume

    17 195

  • valorisation

    22 623 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    23.05.18 / 09:03:43

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter DEUTSCHE BANK à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DEUTSCHE BANK à mes listes

    Fermer

Une faute d'orthographe évite au Bangladesh un piratage de $1 md

Reuters11/03/2016 à 00:09
    par Serajul Quadir 
    DACCA, 10 mars (Reuters) - Une faute d'orthographe dans un 
ordre de virement a évité à la banque centrale du Bangladesh un 
piratage de près d'un milliard de dollars (900 millions d'euros) 
le mois dernier, mais les hackers ont quand même réussi à voler 
un peu plus de 80 millions de dollars, a-t-on appris auprès de 
sources bancaires. 
    Les cyberpirates ont pénétré dans le système informatique de 
la Banque du Bangladesh et volé ses données nécessaires pour des 
transferts de paiements, ont précisé deux responsables de 
l'établissement. Ils ont ensuite bombardé la Banque de Réserve 
fédérale de New York de plus d'une trentaine de demandes de 
virements de la banque centrale du Bangladesh vers des entités 
aux Philippines et au Sri Lanka, ont-ils ajouté. 
    Quatre virements vers les Philippines, portant sur un total 
d'environ 81 millions de dollars, ont pu être effectués, mais un 
cinquième, de 20 millions, vers le Sri Lanka a été interrompu à 
cause d'une faute d'orthographe dans le nom du destinataire, une 
organisation non gouvernementale appelée Shalika Foundation. 
    Le nom mal écrit "Shalika Fandation" a provoqué une 
vérification de routine d'une des banques de routage -- la 
Deutsche Bank  DBKGn.DE  -- qui a alors demandé une 
clarification à la Banque du Bangladesh, laquelle a pu annuler 
la transaction.  
    Deutsche Bank n'a pas souhaité commenter et Reuters n'a pu 
trouver trace d'une Fondation Shalika au Sri Lanka. 
    Au même moment, le nombre inhabituellement élevé 
d'instructions de paiement et de demandes de virements vers des 
entités privées a suscité la méfiance de la Fed de New York, qui 
a à son tour alerté le Bangladesh, selon les responsables. 
    La Banque du Bangladesh détient des milliards de dollars sur 
un compte à la Fed de New York, qu'elle utilise pour des 
règlements internationaux. 
    Les transactions annulées portaient au total sur 850 à 870 
millions de dollars, a révélé un des responsables. 
    La Banque du Bangladesh a dit avoir récupéré une partie des 
81 millions envoyés au Sri Lanka et travailler avec les 
autorités philippines pour tenter de retrouver le reste, qui a 
ensuite été apparemment redirigé vers des casinos. 
    Le gouvernement de Dacca a accusé de son côté la Fed de ne 
pas avoir annulé les transactions plus tôt. Le ministre des 
Finances Abul Maal Abdul Muhith n'a pas exclu mardi de porter 
plainte contre l'institution pour récupérer son dû. 
    "La Fed doit assumer sa responsabilité", a-t-il dit. 
    La firme de sécurité informatique Mandiant, filiale du 
groupe américain FireEye  FEYE.O  spécialisée dans les affaires 
de piratage, contribue à l'enquête à la demande de World 
Informatix, une firme plus petite qui conseille la Banque du 
Bangladesh, a-t-on appris jeudi. 
    Le cyberpiratage a eu lieu entre le vendredi 4 et le samedi 
5 février, soit le week-end au Bangladesh. Les bureaux de la 
banque centrale étaient alors fermés. 
 
 (avec Jim Finkle à Boston, Jonathan Spicer à New York, Farah 
Master à Hong Kong et Shihar Aneez à Colombo ; Véronique Tison 
pour le service français)) 
 

Valeurs associées

-0.74%
-2.39%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.