Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une exécution de l'EI sans doute liée à la famille Merah

Reuters11/03/2015 à 18:07

(Actualisé avec source police) PARIS, 11 mars (Reuters) - Les autorités françaises n'ont pas commenté mercredi l'avis d'experts du djihadisme selon lesquels la vidéo de l'Etat islamique (EI) montrant un enfant tirant une balle dans la tête d'un Arabe israélien serait liée à la famille Merah. Mais les services français pensent que le djihadiste qui apparaît dans la vidéo publiée mardi par le service média de l'EI, Furkan, est bien Sabri Essid, le demi-frère de Mohamed Merah, selon une source policière. Ils cherchent également à savoir si l'enfant qui a tiré les coups de feu n'est pas un fils de Sabri Essid, parti en Syrie avec sa famille depuis plus d'un an, et non de Souad Merah, la soeur de Mohamed, a-t-on ajouté de même source. Mohamed Merah a assassiné il y a trois ans, en mars 2012, trois militaires ainsi que trois enfants et un enseignant d'une école juive de Toulouse avant d'être abattu par les forces de l'ordre lors de l'assaut de son logement. En mai 2014, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait annoncé que les autorités soupçonnaient Souad Merah, la soeur du djihadiste de Toulouse, d'avoir rejoint son compagnon en Syrie avec ses quatre enfants. Le chercheur Romain Caillet a estimé sur son compte Twitter que l'homme apparaissant sur la vidéo était un "djihadiste français originaire de Toulouse", dont il n'a pas précisé le nom. Le journaliste David Thomson, auteur du livre "Les Français jihadistes", précise également sur Twitter que certains pensent reconnaître Sabri Essid, ancienne figure du milieu salafiste radical toulousain. MACABRE ANNIVERSAIRE ? Pour la première fois sur une vidéo de l'EI, la sentence de mort est prononcée en français. Tout en restant prudent, Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste du djihadisme, rapporte pour sa part que l'enfant mis en scène dans la vidéo serait français et pourrait avoir l'âge d'un fils de la soeur de Mohamed Merah. Il rappelle sur Twitter que le 11 mars correspond au début des attaques de Mohamed Merah dans la région de Toulouse il y a trois ans. "Ce timing n'est pas le fruit du hasard mais il est pensé et réfléchi par les spin doctors de l'État Islamique à l'adresse de la France", écrit-il. La vidéo de 13 minutes diffusée mardi montre un Arabe israélien, Mohamed Moussallam, 19 ans, vêtu d'une combinaison orange, raconter comment il a été recruté et entraîné par les services de renseignement israéliens, encouragé en cela par son père et son frère. Moussallam est ensuite conduit à l'extérieur, jusqu'à un champ où il écoute à genoux la sentence de mort lue par un djihadiste qui s'exprime en français, puis un enfant en uniforme militaire, en face de lui, lui tire une balle en pleine tête. Le père de Mohamed Mousallam, Saïd, avait démenti les accusations de l'EI. Selon lui, son fils s'était rendu en Turquie en tant que touriste puis avait disparu. D'après les services de sécurité israéliens, Mohamed Moussallam s'est rendu en Turquie le 24 octobre "de sa propre initiative" et sans en informer sa famille, pour aller combattre dans les rangs de l'EI en Syrie. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.