Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Une contre-histoire de l'internet" ou la conscience politique du net

RelaxNews12/05/2013 à 20:01

Julian Assange, le créateur de WikiLeaks AFP PHOTO /CARL COURT

(AFP) - Des créateurs d'internet, hippies adeptes du LSD, à Julian Assange, fondateur de Wikileaks, le documentaire "une contre-histoire de l'internet" revient sur le parcours des militants, activistes et autres mouvements qui forment la "conscience politique du net" pour "combattre la censure et défendre la liberté d'expression".

Diffusé mardi 14 mai à 22H35 sur Arte, le film de Sylvain Bergère a été écrit par Jean-Marc Manach et Julien Goetz, deux journalistes fins connaisseurs de la toile et des combats qui s'y déroulent.

Sortant des sentiers battus et des angles habituellement vus à la télévision, ce documentaire lève le voile sur le rapport de force qui oppose les "gens connectés", qui "utilisent internet pour se parler librement", aux "politiques", qui "ne comprennent pas d'où vient ce bruit, ce brouhaha où n'importe qui peut dire n'importe quoi et qui cherchent à baisser le volume".

"À la télé, on parle souvent du succès de Google ou de Facebook. Mais on a rarement vu que des réseaux de hackers allemands ont permis de contourner la censure et les blocages mis en place par les régimes lors des printemps arabes ou en Syrie", explique à l'AFP Gilles Freissinier, directeur du pôle web d'Arte France.

Une trentaine de grands acteurs du net militant et engagé, de John Perry Barlow, pionnier des réseaux, à Vinton Cerf, le "père" de l'internet, en passant par Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, racontent l'histoire du web, du point de vue de "ceux qui se sont fait taper dessus" pour défendre la liberté d'expression, selon Jean-Marc Manach, un des co-auteurs.

"La liberté d'expression était quelque chose de l'ordre du virtuel jusqu'à l'arrivée d'internet. Parce que seuls ceux qui avaient accès aux médias pouvaient user de la liberté d'expression. Avec internet, la liberté d'expression est devenue quelque chose de réel, de palpable, que chacun peut expérimenter", explique-t-il.

"Internet, quelque chose de fragile"

"L'idée c'était de montrer dans quelle mesure internet est quelque chose de bien en matière de défense des droits de l'Homme. En face, on a un discours politique qui diabolise les hackers et internet. Ce discours était tenu par des gens qui ne connaissaient rien, n'utilisaient pas internet et voulaient faire la loi dessus", ajoute Jean-Marc Manach.

"C'est pourquoi il y a un certain nombre de personnes qui sont montées au créneau pour défendre nos libertés. Internet, il ne faut pas en avoir peur, au contraire, c'est une véritable avancée dans l'histoire de l'humanité. Mais c'est quelque chose de fragile", conclut-il.

Truffé de références à la culture des ge0ek, ces passionnés d'internet et des réseaux sociaux, "une contre-histoire de l'internet" a pour vocation de "parler à tout le monde", assure son co-auteur, qui précise avoir utilisé des images d'illustration provenant du domaine public et non des banques d'images.

En parallèle à la diffusion sur l'antenne d'Arte, les internautes peuvent donner leur point de vue depuis le 3 avril et jusqu'au 14 mai, sur le site web lesinternets.arte.tv.

Lien web, vidéo ou témoignage écrit, jusqu'ici, "plus de 350 contributions" ont été reçues par les équipes d'Arte autour de plusieurs thématiques comme "la peur de l'internet", "les interdits" ou la "la culture du hacking", indique Gilles Freissinier.

"Autour de ces thématiques-là, on a proposé aux internautes de raconter comment ils vivaient internet. L'idée était de montrer la pluralité des points de vue à travers ce webdoc participatif", ajoute-t-il.

Après la diffusion du documentaire à la télévision, le site évoluera pour proposer une version personnalisée du webdoc aux internautes, en fonction de leurs préférences et grâces aux contenus "bonus" mis en ligne par les auteurs et les contributions de la communauté des utilisateurs.

tup/fa/jag


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.