1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Une centaine de députés élus à la proportionnelle, selon de Rugy

Reuters07/07/2017 à 16:15

UNE CENTAINE DE DÉPUTÉS ÉLUS À LA PROPORTIONNELLE, SELON DE RUGY

PARIS (Reuters) - Une centaine de députés devraient être élus à la proportionnelle dans une Assemblée nationale dont la taille serait réduite d'un tiers, déclare le président de l'institution François de Rugy.

"Il n'est pas courant qu'une Assemblée comptant un grand nombre de députés nouveaux, avec un groupe largement majoritaire, décide de réduire fortement la taille de ses effectifs. Mais on a été élus pour le faire, on va le faire", a-t-il dit dans une interview publiée vendredi par Le Monde.

Emmanuel Macron a annoncé le 3 juillet devant le Congrès réuni à Versailles que son gouvernement proposerait de réduire d'un tiers le nombre de députés, qui sont actuellement 577, avec une dose de proportionnelle pour mieux représenter les courants comme le Front national ou La France insoumise.

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a précisé que le président français souhaitait une dose de 20 à 25%, ce qui ne bouleversait pas les équilibres.

François de Rugy propose, parmi les hypothèses, "le regroupement des circonscriptions par deux et d'avoir en complément une centaine de députés élus à la proportionnelle", ce qui permettrait de parvenir à la réduction du nombre de députés suggérée par Emmanuel Macron.

(Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • m1234592
    07 juillet16:55

    Ne pas mettre la charrue devant les bœufs !Qu'ils commencent donc par réduire d'un tiers le nbre de députés et voyons ce qui se passe ! Il faudrait surtout réduire de 50% le nbre d'élus des régions ces élus qui ne savent pas où s'asseoir MDR. Et puis réorganiser les services dans les régions il y a là entre 20 et 35% d'effectifs à réduire sans que les services soient véritablement impactés. J'oubliais ce ne sont pas les petites mains qu'il faut rendre à leurs études mais les patrons !

    Signaler un abus

  • jean.coq
    07 juillet16:52

    servecom - cela existe en Allemagne depuis bientot 70 ans, cela fonctionne bien. Les italiens eux-memes, pourtant chaotiques dans le domaine, souhaitent la mise en oeuvre d'un scrutin comme en Allemagne.

    Signaler un abus

  • jean.coq
    07 juillet16:46

    En Allemagne, 50% des députés sont élus nomément, et 50% sont élus à la proportionnelle avec un minimum de 5%. C'est ce que souhaite introduire le gouvernement italien. L'avantage du systeme permet de voter à droite ou à gauche selon son opinion, mais aussi voter pour une personnalité de la circonscription qui peut avoir une autre étiquette.

    Signaler un abus

  • servecom
    07 juillet16:44

    50% c'est trop risqué.. on retomberait dans les travers de la IV république et le pays deviendrait ingouvernable. c'est déjà assez compliqué comme ca.. on ne va pas en plus se tirer une balle non ?

    Signaler un abus

  • mxnagg
    07 juillet16:26

    L'art d'etre paye a rien faire, si c'est pas au moins 50% a la proportionelle, c'est pas la peine de perdre du temps a faire du cosmetique

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.