Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

Pétrole Brent

76.42USD
-3.04% 
valeur indicative 65.52 EUR

XC0009677409 BRN

Ice Europ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    78.82

  • clôture veille

    78.82

  • + haut

    78.88

  • + bas

    76.01

  • +haut 12 derniers mois

    80.50

  • +bas 12 derniers mois

    44.35

  • volume

    268 735

  • dernier échange

    25.05.18 / 23:23:43

  • + Alerte

  • + Liste

    Ajouter Pétrole Brent à mes listes

    Fermer

Une baisse des prix ne suffit pas à justifier un QE, dit la Buba

Reuters16/12/2014 à 16:36

FRANCFORT, 16 décembre (Reuters) - La baisse des cours du pétrole pourrait se traduire par une contraction des prix au cours des prochains mois en Allemagne, sans pour autant justifier le lancement d'achats de dettes souveraines par la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré mardi le président de la Bundesbank. La BCE surveille de près l'impact de la chute des prix pétroliers sur l'inflation de la zone euro, déjà tombée à 0,3% en rythme annuel, un niveau très éloigné de son objectif d'un taux inférieur à mais proche de 2%. Le prix du baril de Brent est tombé mardi sous le seuil de 59 dollars LCOc1 pour la première fois depuis mai 2009. La banque centrale se dit prête à prendre des mesures supplémentaires pour empêcher une spirale déflationniste, ce qui pourrait la conduire à lancer un vaste plan d'assouplissement quantitatif (QE) incluant des achats d'emprunts d'Etat. Mais certains de ses responsables s'opposent à une telle initiative, à commencer par Jens Weidmann, le président de la Bundesbank. Il voit dans l'achat de dette une forme de financement des Etats, ce qui est contraire au mandat de la BCE. "Face au contexte d'impact plutôt modéré et incertain (de la baisse des prix pétroliers), ainsi qu'aux risques, aux effets collatéraux et à une nécessité pas clairement établie à ce stade, je suis actuellement sceptique sur un programme de QE généralisé", a dit Jens Weidmann lors d'une rencontre avec des journalistes lundi soir. LA BAISSE DES PRIX N'EST PAS LA DÉFLATION La Buba a revu au début du mois ses prévisions d'inflation et de croissance pour les années à venir mais cette révision ne reflète pas l'évolution récente des prix du pétrole et les prévisions d'inflation pourraient ainsi ne pas se vérifier, a expliqué son président. "Le taux d'inflation pourrait même tomber sous zéro au cours des prochains mois", a-t-il ajouté, expliquant qu'un taux d'inflation négatif pendant plusieurs mois ne reflétait pas forcément une situation de déflation proprement dite, c'est à dire un mouvement auto-entretenu de contraction des prix accompagné d'une croissance économique nulle ou très faible et d'une baisse des salaires. "Ce risque reste faible", a jugé Jens Weidmann. Il a expliqué que si certaines simulations concluaient qu'une politique d'assouplissement quantitatif pourrait relancer l'inflation dans la zone euro, "il ne faut pas s'attendre à des miracles". "Il faudrait des volumes importants pour parvenir à un impact modéré et de surcroît incertain", a-t-il souligné. Il a estimé qu'un QE pourrait aboutir à une mutualisation des risques au sein de l'ensemble des contribuables de la zone euro, "à moins que les achats soient limités aux pays offrant la solvabilité la plus élevée ou que chaque banque centrale achète des obligations de son propre Etat et à ses propres risques". (Eva Taylor et Jonathan Gould, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.