1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un village du Club Med visé par un attentat en Corse
Reuters14/09/2014 à 14:11

ATTENTAT EN CORSE CONTRE UN VILLAGE CLUB MED

AJACCIO (Reuters) - La discothèque du village du Club Méditerranée à Cargese, en Corse du Sud, a été la cible dimanche matin d'un attentat à l'explosif qui a fait des dégâts matériels très importants, a-t-on appris de source policière.

Personne ne se trouvait à l'intérieur de l'enceinte de 450 m² et nul n'a été blessé dans l'explosion qui s'est produite, vers 04h40 ont confirmé les services de la préfecture de Corse qui privilégient la piste criminelle.

Une équipe de démineurs s'est rendue sur les lieux.

L'attentat à Cargese, situé à 70 km au nord d'Ajaccio, n'a pas été revendiqué et intervient dans un contexte d'apaisement.

Le 25 juin dernier, la principale organisation clandestine, le Front de libération nationale corse (FLNC) a annoncé dans un communiqué qu'il "déposait les armes". Mais des observateurs insistent sur le fait que d'autres factions coexistent.

"Ce dépôt des armes qui fait écho aux trêves des années 90 pourrait provoquer la création de groupuscules", a estimé dimanche matin un policier spécialiste du FLNC, pour lequel il ne fait aucun doute que l'attentat de la discothèque du Club Med s'inscrit dans un "contexte politique".

L'enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie par le parquet d'Ajaccio mais la section antiterroriste du parquet de Paris devrait s'en saisir dans les prochaines heures.

Depuis 1976, date de création du FLNC, quelque 10.500 attentats à l'explosif ont été commis en Corse, dont 4.700 ont été revendiqués.

(Roger Nicoli; édité par Henri-Pierre André)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer