Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un vaccin curatif du sida testé sur l'homme à Marseille

Reuters29/01/2013 à 14:17

UN VACCIN CURATIF DU SIDA TESTÉ SUR L'HOMME À MARSELLE

MARSEILLE (Reuters) - Un vaccin curatif du sida va être testé à partir du mois de février sur 48 patients séropositifs au centre d'investigation clinique de la Conception, a annoncé mardi l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille.

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a donné le 24 janvier son autorisation au démarrage des essais cliniques après un avis favorable délivré le 9 novembre 2012 par le Comité de protection des personnes (CPP).

Le premier bénéfice escompté par ce vaccin serait de pouvoir remplacer la trithérapie, le traitement médicamenteux qui permet actuellement de traiter les malades du virus de l'immunodéficience humaine (VIH).

"Ce n'est pas la fin du sida, ce n'est même pas le début de la fin, c'est juste, peut-être, la fin du commencement", souligne dans le quotidien La Provence le directeur du laboratoire de biologie structurale de l'hôpital marseillais de la Timone, Erwann Loret, l'"inventeur" du vaccin mis au point par la structure marseillaise.

La publication des résultats est prévue au mois de juin 2015. L'efficacité de ce vaccin a été démontrée dans des expériences in vitro et in vivo sur l'animal, en particulier sur le macaque.

Ces essais cliniques ont pour objectif de valider l'efficacité d'un vaccin thérapeutique contre le VIH-1 ciblant la protéine Tat, qui semble jouer un rôle majeur dans la persistance des cellules infectées par le virus.

L'objectif de ce vaccin thérapeutique est de faire produire par le système immunitaire des anticorps qui neutralisent Tat pour permettre l'élimination des cellules infectées par le VIH-1. Le vaccin, qui doit être expérimenté sur l'homme, a donc une visée curative.

PUBLICATION DES RÉSULTATS EN 2015

Concrètement, 48 volontaires seront répartis en quatre groupes. Les patients des trois premiers groupes recevront trois injections intradermiques du vaccin espacées d'un mois, mais à des doses différentes. Le quatrième groupe se verra administrer un placebo.

Cette première phase a pour but, si aucun effet indésirable n'est observé, d'évaluer la dose optimale du vaccin.

Cette dose sera déterminée à l'issue de l'arrêt de deux mois de la trithérapie des volontaires et du constat que la charge virale reste indétectable pour un nombre significatif de patients.

En cas de succès, une deuxième phase verra 80 patients traités pour moitié avec la dose optimale du vaccin tandis que l'autre groupe sera placé sous placebo.

Cette nouvelle phase a pour but de démontrer l'efficacité du vaccin sur un groupe de patients statistiquement significatif.

Ces essais se dérouleront en "double aveugle", c'est-à-dire que ni le volontaire ni le médecin qui injectera le vaccin ne sauront si la seringue contient le vaccin ou le placebo, une méthode qui doit garantir scientifiquement les résultats des tests.

Le début des essais cliniques et du recrutement des 48 patients volontaires pour participer aux essais cliniques doit débuter au mois de février.

Les résultats des analyses des deux premières phases des essais doivent pour leur part être connues en décembre 2013. Si elles se révèlent concluantes, la deuxième phase portant sur 80 patients s'étalera ensuite entre janvier 2014 et mars 2015.

La publication des résultats de la globalité des essais cliniques est attendue au mois de juin 2015.

Une quarantaine de vaccins sont en phase d'expérimentation chez l'homme à travers le monde. La majorité est à visée préventive.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.