Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un texte sur un Etat palestinien bientôt soumis à l'Onu

Reuters30/12/2014 à 05:11

NATIONS UNIES, 30 décembre (Reuters) - Les délégations arabes auprès des Nations unies ont approuvé lundi soir une proposition palestinienne de résolution qui demande la conclusion d'un accord de paix avec Israël d'ici un an et un retrait des territoires occupés d'ici fin 2017. D'après l'ambassadrice de Jordanie Dina Kawar, seule représentante d'un pays arabe au sein du Conseil de sécurité, la totalité des 22 délégations arabes de l'Onu ont apporté leur soutien à ce texte rejeté par Israël et les Etats-Unis. Plusieurs diplomates occidentaux se sont dits par ailleurs surpris par la poussée soudaine de la diplomatie palestinienne. L'objectif de l'Autorité palestinienne est de soumettre son projet de résolution devant le Conseil de sécurité dès mardi ou mercredi. Mais le calendrier pourrait être modifié. "Tout est possible", a répondu Dina Kawar à qui l'on demandait si le vote pourrait être repoussé à l'année prochaine. Compte tenu de l'opposition des Etats-Unis, qui possèdent un droit de veto au Conseil, son rejet semble certain. Le président palestinien Mahmoud Abbas a fait part de ses intentions au secrétaire d'Etat américain John Kerry au cours d'une conversation téléphonique, rapporte l'agence de presse palestinienne Wafa. Selon la version que Reuters s'est procuré, le projet appelle à la reprise des négociations en vue de parvenir à un accord sur la base des frontières de 1967, avant l'occupation par Israël de Jérusalem-Est, de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. Il présente Jérusalem-Est comme la capitale du futur Etat palestinien, alors que la première mouture du texte, présentée par la Jordanie le 17 décembre, proposait de faire de la ville une capitale commune aux Israéliens et aux Palestiniens. Le texte appelle aussi à la "présence d'une tierce partie" chargée de surveiller le retrait israélien et de garantir la souveraineté palestinienne. Les Etats-Unis, qui ne souhaitent pas voir ce sujet abordé avant les élections israéliennes de mars, ont fait savoir qu'ils étaient hostiles à cette initiative, tout comme Israël. "Nous ne pensons pas que cette résolution soit constructive", a déclaré le porte-parole du département d'Etat américain, ajoutant que les délais évoqués avaient "plus de chance d'entraver des négociations plutôt que de les faire aboutir". "Nous pensons que la résolution ne prend pas en compte les besoins légitimes d'Israël en matière de sécurité et la satisfaction de ces besoins, partie intégrante d'un accord durable." (Louis Charbonneau avec Ali Sawafta à Ramallah; Tangi Salaün et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Henri-Pierre André)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.