1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un soldat israélien écope de 18 mois de prison pour homicide

Reuters21/02/2017 à 11:57
    TEL AVIV, 21 février (Reuters) - Un soldat israélien qui a 
été reconnu coupable le mois dernier d'homicide après avoir 
abattu un Palestinien blessé et désarmé à la suite d'une 
agression au couteau il y a un an en Cisjordanie a été condamné 
mardi à 18 mois de prison. 
    Le sergent Elor Azaria, un conscrit qui possède la double 
nationalité franco-israélienne, était passible de 20 ans de 
prison pour avoir tiré une balle dans la tête du Palestinien 
près d'Hébron en mars 2016. 
    Le procureur du tribunal militaire qui l'a reconnu coupable 
avait réclamé entre trois et cinq ans de détention. 
    Le procès, le premier à viser un soldat israélien pour usage 
illégal de la force depuis le début de l'"intifada des couteaux" 
l'an dernier, a eu une grande résonance politique en Israël. 
    Après la condamnation d'Elor Azaria, le Premier ministre 
Benjamin Netanyahu a dit souhaiter que le soldat bénéficie d'une 
grâce présidentielle.   
     
 
 (Jeffrey Heller; Tangi Salaün pour le service français) 
 )

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dpax12
    21 février12:05

    Permis de tuer !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer