1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un simulateur d'indemnités de licenciement crée la polémique
Le Point03/11/2017 à 09:55

Le tribunal des prud'hommes, à Paris. (Illustration.)

Depuis quelques jours, le site officiel de l'administration service-public.fr a mis en ligne un nouvel outil. Grâce à un simulateur, chefs d'entreprise et salariés peuvent désormais obtenir une estimation des indemnités en cas de licenciement abusif, avec un montant minimum et maximum qui peut être fixé par un juge aux prud'hommes. Cette initiative entre dans le cadre de l'application des ordonnances réformant le Code du travail, pour des licenciements prononcés après le 23 septembre 2017.

Par exemple, grâce à ce simulateur, un salarié qui a cinq ans d'ancienneté dans une entreprise de plus de 11 employés pourrait obtenir une indemnité minimale de 3 mois de salaire brut et une indemnité maximale de 6 mois de salaire brut. « Avant les ordonnances, la somme était fixée à l'appréciation du juge. Avec le nouveau Code du travail, la somme d'argent à débourser en cas de licenciement est encadrée », explique au Parisien

Me Julien Hadjaj, avocat spécialiste du droit du travail.

La porte ouverte à tous les abus

Les syndicats de salariés s'indignent. « Voilà la porte ouverte à tous les abus, estime Philippe Nackaerts, secrétaire général du Comité CGT-Chômeurs, interrogé dans Le Parisien. Dans les faits, on sait très bien que les salariés ne vont pas s'amuser à faire...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer