1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un responsable chinois limogé pour avoir critiqué Mao
Reuters17/01/2017 à 05:56

    PEKIN, 17 janvier (Reuters) - Un responsable chinois a été 
limogé dans le nord du pays pour avoir qualifié sur les réseaux 
sociaux Mao Zedong de "diable" et dit des célébrations de son 
anniversaire qu'elles représentaient "la plus grande activité 
sectaire au monde", a-t-on appris lundi soir. 
    Plus de quarante ans après son décès, le fondateur de la 
République populaire reste une figure tutélaire du Parti 
communiste, son visage apparaît sur tous les billets de banque.  
    Il est particulièrement respecté par l'aile gauche du parti, 
qui voit d'un oeil critique la transition capitaliste du pays et 
les attitudes vis-à-vis de Mao marquent les divisions politiques 
entre réformistes et conservateurs. 
    Le bureau de la culture, de la radio, du cinéma, de la 
télévision et de la presse de Shijiazhuang (nord-est) a annoncé 
lundi soir le renvoi de son directeur Zuo Chunhe en raison de la 
publication de "mauvaises remarques" sur le réseau social Weibo, 
ainsi que de "sérieuses violations de la discipline politique". 
    Zuo Chunhe doit "réfléchir en profondeur" à ses erreurs, 
ajoute l'institution dans un communiqué. 
    Les publications de Zuo Chunhe ont été effacées mais des 
images de ses messages continuent de circuler en ligne.     
    Au début du mois, un professeur d'université chinois a été 
limogé après avoir critiqué Mao Zedong à l'occasion du 123e 
anniversaire de la naissance de l'ancien président de la 
République populaire.   
 
 (Ben Blanchard; Julie Carriat pour le service français) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7163258
    17 janvier10:31

    Une chance il aurait pu être condamné à mort! La dictature communiste quelle belle idéologie! Au fait en restant dans le sujet Philippe Poutou n’arrive pas à trouver ses 500 signatures c’est incroyable plus personnes pour l’aider à mettre en place cette merveilleuse idéologie universaliste qui partage tant avec celle des islamistes ….

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer