Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un réseau hors norme de blanchiment international démantelé

Reuters 13/03/2014 à 20:53

COUP DE FILET DANS UN RÉSEAU DE BLANCHIMENT INTERNATIONAL

PARIS (Reuters) - Un des plus importants réseaux internationaux de blanchiment de l'argent de la drogue entre la France, la Belgique, l'Inde et Dubaï a été démantelé les 8 et 10 mars, a annoncé jeudi le procureur de la République de Paris.

Pas moins de 170 millions d'euros ont été écoulés dans une période récente par une armée de porteurs de sacs d'espèces, de bijoux ou d'or agissant pour le compte d'un "banquier" marocain, a précisé François Molins lors d'une conférence de presse.

"C'est une affaire hors norme", a souligné le magistrat en rappelant que le trafic de cannabis représentait un marché de 3 milliards d'euros chaque année en France.

Treize personnes ont été interpellées en France et en Belgique lors de l'opération "Rétrovirus", qui fait suite à une autre du même type, baptisée "Virus", menée en octobre 2012 et qui blanchissait "l'argent sale" auprès de fraudeurs du fisc.

Cette dernière affaire a eu beaucoup d'écho car elle avait abouti à la mise en examen d'une dizaine de notables parisiens, dont une élue écologiste ayant profité de la filière pour contourner le fisc.

Cette fois, privés du réseau "Virus", les trafiquants marocains ont fait appel à une nouvelle filière dirigée en France par un ressortissant indien aussi discret qu'efficace.

"Au Maroc, il y a une bourse aux blanchisseurs et celui qui a le cours le plus bas remporte le marché", a expliqué le chef de l'Office central de répression de la délinquance financière (OCGRDF), Jean-Marc Souvira.

Des "collecteurs" se chargeaient de récupérer l'argent liquide provenant du trafic de cannabis dans les cités de la banlieue parisienne pour le remettre à un "collecteur en chef".

DE L'OR DANS DU CAFÉ

"L'argent sale" était acheminé à Anvers, en Belgique, où un autre intermédiaire le changeait contre de l'or non poinçonné qui était ensuite transporté à Dubaï - parfois dans du café moulu -, où il était transformé en bijoux.

Des "cohortes d'intermédiaires indiens" portaient ensuite bagues, colliers et bracelets sur eux pour les rapatrier à flux continu à Madras, en Inde, via Hong-Kong ou la Malaisie.

Sur place, les bijoux étaient retransformés en lingots, une partie alimentant le marché noir en Inde, car les autorités ont décidé de taxer l'or pour en limiter l'importation et soutenir leur monnaie, a souligné le "patron" de l'OCGRDF.

Une autre partie de l'argent sale était acheminé en liquide à Dubaï et écoulé dans des bureaux de change contrôlés par des Marocains.

"Cette affaire met en exergue le rôle de Dubaï, qui devient de plus en plus une plaque tournante du blanchiment", a expliqué Jean-Marc Souvira.

Le chef indien du réseau de blanchisseurs, qui menait un train de vie modeste pour ne pas se faire remarquer, a été interpellé alors qu'il s'apprêtait à prendre l'avion pour Dubaï.

"Il a reconnu avoir écoulé pas moins de 35 millions d'euros en un an", a dit François Molins.

Les policiers ont dû faire preuve de patience pour démanteler le réseau en raison des précautions prises par les intermédiaires, qui changeaient de puce de téléphone après chaque appel.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarise)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.