Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un rescapé d'Oradour condamné pour des propos sur les Alsaciens

Reuters14/09/2012 à 20:46

STRASBOURG (Reuters) - Un rescapé d'Oradour-sur-Glane, village martyr de la Haute-Vienne, a été condamné vendredi en appel pour avoir mis en doute le caractère forcé de l'enrôlement des Alsaciens dans l'armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Dans un ouvrage relatant l'assassinat des 642 habitants du village limousin, le 10 juin 1944, par des soldats de la division Das Reich, Robert Hébras, l'un des rares qui ait échappé au massacre, évoquait la présence parmi eux d'Alsaciens "enrôlés soi-disant de force dans les unités SS".

Cette formule et quelques autres semblables avaient été retirées d'une première édition, puis reprises dans une réédition de 2008, ce qui avait valu à l'auteur d'être assigné devant la justice par les Associations d'évadés et d'incorporés de force des deux départements alsaciens.

Le tribunal de grande instance de Strasbourg avait, en première instance, relaxé Robert Hébras au nom de la liberté d'expression, estimant que, "témoin direct du drame", il n'avait fait qu'exprimer "une opinion personnelle nécessairement subjective et ne dépassant pas le cadre d'un légitime débat démocratique".

La Cour d'appel infirme ce jugement en estimant que, témoin du drame d'Oradour, Robert Hébras ne l'était pas, en revanche, de l'incorporation de force, "un fait historique" à partir de 1942 dans l'Alsace annexée par le Reich hitlérien.

Elle souligne en outre qu'il n'avait pas à l'époque, selon son témoignage, distingué les Allemands des Alsaciens parmi les soldats.

Les propos litigieux outrepassent selon elle les limites de la liberté d'expression en allant "à l'encontre d'une vérité historiquement et judiciairement établie", constituant ainsi "une atteinte grave à l'honneur et à la réputation de tous les Alsaciens indirectement visés".

L'auteur, âgé de 87 ans, devra verser aux deux associations un euro symbolique à titre de dommages et intérêts, ainsi que 10.000 euros, solidairement avec son éditeur, pour les frais de justice.

Quatorze Waffen SS Alsaciens avaient été condamnés en 1953 à Bordeaux pour leur participation au massacre. Devant l'émoi provoqué par ce verdict parmi la population et les élus alsaciens, ils furent amnistiés.

Gilbert Reilhac, édité par Gilles Trequesser

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.