1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un réfugié afghan expulsé de France en raison d'intentions terroristes
Le Point14/09/2019 à 10:10

Noor S. était arrivé en France en 2016 après un long périple qui l'avait mené de la capitale de l'Afghanistan jusqu'en Europe. Après une pause en Italie, il avait franchi la frontière française. Il avait alors déposé une demande d'asile politique auprès de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA). Au terme d'entretiens serrés, il n'avait pas pu obtenir le statut de réfugié qui lui aurait permis de bénéficier entre autres d'une carte de résidence de dix ans et de s'installer durablement dans son pays d'accueil. Il avait en revanche été placé sous la protection subsidiaire de l'OFPRA, un statut un peu moins « favorable » pour des gens réellement persécutés dans les pays qu'ils fuient.Selon l'OFPRA, « la protection subsidiaire est accordée à toute personne dont la situation ne répond pas à la définition du statut de réfugié, mais pour laquelle il existe des motifs sérieux et avérés de croire qu'elle courrait dans son pays un risque réel de subir des atteintes graves comme la peine de mort ou des tortures ». Noor S. a par conséquent obtenu un permis de séjour d'un an renouvelable en juillet 2017. Mais plutôt que de chercher une vie meilleure, il va adhérer à un projet funeste, selon les enquêteurs de la centrale du renseignement français qui l'a repéré sur les réseaux sociaux. Il est dès lors tenu pour un partisan du djihad international.Interpellé avant de passer à l'acteAu fur et à mesure de...

Lire la suite sur LePoint.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • remimar3
    17 septembre19:47

    Tel le chien qui veut mordre la main de celui qui le nourrit.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer