Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un rapport met en cause la direction de Goodyear-Amiens Nord

Reuters18/12/2013 à 13:48

UN RAPPORT FUSTIGE L'ATTITUDE DE LA DIRECTION DE GOODYEAR AMIENS-NORD

PARIS (Reuters) - La fermeture programmée de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord est due au manque de dialogue social, estime une commission d'enquête de l'Assemblée nationale, qui l'impute en grande partie à la direction du groupe.

Tous les groupes de gauche ont voté pour les conclusions du rapport de cette commission d'enquête mise en place en juin dernier, l'UMP s'étant abstenue.

"Il est évident que la récente perspective de fermeture pure et simple du site n'a pu qu'aggraver le caractère délétère d'un dialogue qui n'est plus qu'une confrontation", écrit la socialiste Pascale Boistard, rapporteur de la commission.

Elle affirme que l'attitude de la direction française de Goodyear "a pu surprendre", estime que la situation au sein de l'entreprise "a conduit à une augmentation des risques psychosociaux" comme le stress, le mal-être, la souffrance au travail ou bien encore le harcèlement moral.

L'UMP a émis des réserves sur cette analyse.

"Nous aurions aimé trouver dans le rapport une analyse des responsabilités de chacun", écrit le président de la commission d'enquête, l'UMP Alain Gest, en référence notamment au comportement du syndicat CGT de l'entreprise.

Il estime qu'une "lecture objective des témoignages" montre "en particulier que les responsabilités sont, pour le moins partagés, dans le blocage du dialogue social et dans le cours regrettable des événements".

MÉDIATION

Pour éviter la répétition de ce type d'épisode, Pascale Boistard propose que dès une première rupture des négociations soit mise en place une médiation par le préfet et que soient renforcés les droits des représentants du personnel en prescrivant aux entreprises de les informer sur les orientations stratégiques, sous couvert de confidentialité.

Elle suggère de ne recourir au rythme de travail fondé sur les 4x8 qu'à titre exceptionnel et de prévoir des sanctions pénales s'agissant des manquements des entreprises aux principes généraux de prévention en matière de risques psychosociaux.

Parmi les autres propositions figurent le relèvement du montant des pénalités applicables aux infractions au droit du travail ou bien encore l'amélioration de la formation initiale et continue des magistrats dans le domaine du droit du travail, en particulier pour les risques psychosociaux.

"A l'heure où le présent rapport est rédigé, l'industriel maintient sa volonté de fermer le site, des actions en justice sont en cours et la plus grande incertitude règne quant aux contours d'une éventuelle reprise de l'activité de production de pneus agricoles par un grand groupe", conclut Pascale Boistard.

Le groupe américain Titan s'est dit prêt à reprendre l'usine Goodyear d'Amiens-Nord mais a posé comme préalable que Goodyear et les syndicats parviennent à un accord sur un plan social pour les 1.137 employés du site avant un éventuel rachat.

L'industriel a fait savoir au ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, qu'il pourrait reprendre 333 employés de l'usine pour y fabriquer des pneus agricoles.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.