1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un rapport établit un lien entre inégalités et radicalisation

Reuters01/09/2017 à 11:10

UN RAPPORT ÉTABLIT UN LIEN ENTRE INÉGALITÉS ET RADICALISATION

PARIS (Reuters) - Il existe une "corrélation certaine entre cumul des inégalités sociales, économiques et scolaires, et foyers de radicalisation" islamiques, selon note d'étude confidentielle de l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat) en France dévoilée vendredi par LCI.

Cette note, qui a été selon LCI diffusée cet été à tous les préfets, dresse les caractéristiques communes des 265 djihadistes français - 257 hommes et huit femmes - portés pour morts en Syrie et en Irak alors qu'ils combattaient pour le groupe Etat islamique.

Selon les extraits cités par LCI, plus de la moitié d'entre eux (56%) habitaient dans un "quartier dit prioritaire" avant leur départ et près d'un sur deux (48%) était connu des autorités pour des faits de délinquance de droit commun.

La note dévoile, en outre, que 52% des djihadistes français morts en Syrie et en Irak étaient des descendants d'immigrés, mais aussi que 24% sont nés en France "de parents sans liens avec l'immigration".

Selon l'Uclat, leur moyenne d'âge est de 28 ans. Décédée d'une maladie du foie, la mère de Fabien et Jean-Michel Clain, les deux frères qui ont été la voix de la revendication audio des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, est la Française la plus vieille a y avoir trouvé la mort, à 62 ans.

Les plus jeunes, deux frères originaires de Toulouse tués lors de combats en 2015, étaient âgés de 12 et 14 ans.

(Cyril Camu, édité par Yann Le Guernigou)

31 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    02 septembre07:21

    J'exècre la version des forcenés de l'égalité qui nous déclarent par exemple que les détenus doivent avoir un portable. Ils ont fait le choix de perdre la liberté, mais pas que, ils ont fait le choix de ne plus etre égaux aux autres citoyens, d'avoir le suivi de santé à la sauce pénitentiaire, etc...Ils vivent une rupture d'égalité, mais c'est la conséquence de leurs actes.

    Signaler un abus

  • bearnhar
    02 septembre07:03

    Erreur : " et avec QUOI "

    Signaler un abus

  • bearnhar
    02 septembre07:02

    Selon moi, au départ est l'inégalité, sinon tous les humains et au-delà toute créature vivante, aurait le meme génome, donc l'inégalité est...naturelle !! Ensuite on peut réequilibrer les choses, mais pour cela il faut un peu bosser, toute personne valide, en pleine possession de ses moyens, à la responsabilité d'un peu bosser, c'est pas à l'état de garantir, et avec qui, l'égalité, on ne nait pas avec l'égalité, elle s'acquiert.

    Signaler un abus

  • bearnhar
    02 septembre06:56

    Si ils en arrivent à se radicaliser car ils subissent les tendres inégalités à la Française, alors je me demande ce qu'ils auraient fait si ils avaient du subir les monstrueuses inégalités de leurs pays d'origine ? Et faut arreter avec l'égalité, ce mot en France est une farce idéologique, ceux qui veulent l'égalité forcenée nous font un enfer pavé de bonnes intentions. Plutot que l'égalité, remise en route de l'ascenceur social, de la dignité, par le travail.

    Signaler un abus

  • bearnhar
    02 septembre06:51

    Le lien est plutot à chercher du coté du Salafisme qu'on tolère sur notre sol, et qu'on cesse de nous causer inégalités et pauvreté, qu'en terme de banlieues, sur lesquelles des milliards ont été déversés, les campagnes sont remplies de pauvres, qui ne se radicalisent pas, qui ne brulent aucune voiture. On veut savoir ce qu'il se passe ? Des stats ethniques !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.