Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un rapport de l'Onu donne raison à Assange

Reuters05/02/2016 à 10:42
 (actualisé avec décision du groupe de travail de l'Onu) 
    PARIS, 5 février (Reuters) - Le fondateur de WikiLeaks, 
Julian Assange, doit pouvoir sortir libre de l'ambassade 
équatorienne à Londres et être indemnisé au titre des trois ans 
et demi qu'il y a passés reclus, a conclu vendredi un groupe de 
travail de l'Onu.  
    Stockholm et Londres ont immédiatement réfuté cette 
décision, soulignant qu'il était entré à l'intérieur de 
l'ambassade de son plein gré et qu'il n'a pas été privé de 
liberté. 
    Le fondateur de WikiLeaks a sollicité le Groupe de travail 
de l'Onu sur la détention arbitraire en se présentant comme un 
réfugié politique dont les droits ont été bafoués puisqu'on l'a 
empêché de trouver asile en Equateur. 
    Une majorité des membres du groupe onusien s'est prononcée 
en faveur d'Assange, sans pour autant trouver d'unanimité. Trois 
des cinq membres du comité ont soutenu une motion favorable à 
l'Australien, un quatrième a contesté cette décision et un 
cinquième s'est abstenu. 
    "Le groupe de travail sur la détention arbitraire considère 
que les différentes formes de privation de liberté auxquelles 
Julian Assange a été soumis constituent une forme de détention 
arbitraire", a dit Seong-Phil Hong rapporteur en chef, dans un 
communiqué. 
    "Le groupe maintient qu'il faut mettre fin à la détention 
arbitraire de M. Assange, que son intégrité physique et sa 
liberté de mouvement doivent être respectées et qu'il doit être 
en mesure de faire valoir son droit à des indemnités." 
    L'Australien s'est dit plus tôt vendredi convaincu que les 
conclusions de la commission d'enquête de l'Onu allaient jouer 
en sa faveur. 
    "Si les Nations unies décident en ma faveur, c'est 
véritablement quelque chose qui va nous renforcer", a déclaré 
sur France Inter Julian Assange, dont les propos ont été 
traduits en français.  
    "C'est (cette réclusion-NDLR) une situation inacceptable 
n'importe où en Europe et je suis absolument certain que mes 
arguments et que les arguments des Nations unies vont jouer en 
ma faveur". 
    "L'Onu m'a fait un communiqué hier soir en réaction aux 
spéculations de la presse disant clairement sa détermination à 
dire que cette décision était contraignante contrairement à ce 
que disent les autres", a-t-il ajouté. "Ça pourrait inclure même 
des sanctions". 
    Une fois la décision du bureau de l'Onu officialisée, 
l'Australien de 44 ans a réaffirmé son intention de demander la 
restitution de son passeport. 
    Julian Assange vit reclus depuis juin 2012 à l'intérieur de 
l'ambassade d'Equateur dans le quartier de Knightsbridge à 
Londres de crainte d'être extradé vers la Suède puis les 
Etats-Unis.  
    Il est sous le coup d'une enquête de la justice suédoise 
dans une affaire de viol qui remonterait à 2010. 
    Julian Assange, qui nie les faits qui lui sont reprochés en 
Suède, dit être la victime d'une chasse aux sorcières dirigée 
par les Etats-Unis après la divulgation de centaines de milliers 
de documents militaires et diplomatiques américains 
confidentiels sur le site WikiLeaks. 
 
 (Guy Falconbridge et Tom Miles à Londres, Marine Pennetier à 
Paris, Julie Carriat pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.